Les sinistrés de Sainte-Marie perdent patience, 3 mois après les intempéries

vie locale sainte-marie (martinique)
Maison endommagée
Maison endommagée dans le nord atlantique (Martinique) après les intempéries de novembre 2020. ©S.Lupon

Trois mois après les intempéries de novembre 2020, certains sinistrés en particulier de la ville de Sainte-Marie, perdent patience car ils ne voient pas arriver les aides nécessaires.

L’insoutenable attente pour les sinistrés des pluies diluviennes de novembre 2020 à Sainte-Marie.

Ils n’ont toujours pas vu d’indemnisations de la part des assurances. Et certains d’entre eux n’ont pas été relogés, alors que leurs maisons leur sont interdites d’accès.

Voyons le cas du couple Marolany, sur les hauteurs du quartier Fond Clemence. Irénée, âgée de 73 ans et Albert âgé de 68 ans, habitaient depuis 19 ans dans leur maison lorsqu'elle a été endommagée par les intempéries. 

Depuis, le couple est hébergé gracieusement par des voisins. "Nous les remercions beaucoup".

(Re)voir notre reportage avec les images de Jean-Marc Kennenga.

Les sinistrés de Sainte Marie perdent patience.