publicité

Les salariés de "Datex" sont inquiets et les syndicats promettent "des perturbations"

Les 70 salariés de Datex, dont l'entreprise a été victime d'un incendie en avril dernier, ne savent toujours pas ce que deviendra l'outil de travail. Une réunion d'information organisée ce lundi à Sainte-Marie, n'a pas rassuré les salariés.

Daniel Gromat (CGTM) et Claudie Vetro 2e adjointe au Maire du Lamentin © Martinique 1ère
© Martinique 1ère Daniel Gromat (CGTM) et Claudie Vetro 2e adjointe au Maire du Lamentin
  • Martinique 1ère
  • Publié le , mis à jour le
"Nous sommes plus inquiets que satisfaits, parce que sur leur papier là, il n'y a rien qui prouve qu'ils vont reprendre le personnel", s'étonne Mirette Bredas, déléguée syndicale de la CGTM, au nom des salariés de Datex, spécialiste de la restauration scolaire.

L'entreprise, victime d’un incendie en avril dernier, a perdu des marchés importants et n'arrive pas à repartir...Un nouvel appel d'offres a été passé pour la restauration scolaire dans le nord qui stipule que le nouveau repreneur "pourra proposer" de nouveaux postes aux salariés...ce passage ne plait pas du tout aux salariés.

Menaces de "perturbation"

Une réunion d'information organisée ce lundi matin (11 juillet) en présence des responsables de Datex, du personnel, des syndicats et du maire de Sainte-Marie, où est implantée la structure, n'a donc pas permis de dissiper les doutes, bien au contraire.

"Quant on est inquiet à la CGTM on devient méchant . Si le personnel n'est pas au travail, il y aura beaucoup de perturbations à Sainte-Marie", menace Daniel Gromat de la CGTM.
Quel avenir pour Datex ?
Les salariés de Datex sont inquiets quant à leur avenir  -  martinique  -  martinique

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play