Un promoteur de Schoelcher épinglé par les écologistes et les services de l'État

environnement schoelcher
Enrochement à Schoelcher
Nouvelle manifestation des écologistes de l'Assaupamar sur un chantier de construction à Schoelcher ©Martinique 1ère
Le permis de construire de la résidence Kalysta à Schoelcher, n'est pas remis en cause mais les écologistes de l'Assaupamar et la DEAL veulent faire cesser l'empiètement sur le domaine maritime.
Le permis de construire de la résidence Kalysta à Schoelcher, sur les 50 pas géométriques n'est pas remis en cause mais les écologistes de l'Assaupamar et de la DEAL veulent faire cesser l'empiétement sur le domaine maritime. Les écologistes reviennent pour la énième fois depuis juillet dernier, sur ce chantier même face à l'hostilité des ouvriers qui eux, protègent leurs emplois.

La plage ne doit pas être privée !

Ce mercredi matin (12 octobre ), c'est surtout le directeur de la DEAL, en sa qualité de contrôleur de légalité des documents d’urbanisme, qui a fait un rappel à l'ordre précis au promoteur. "Il faut faire en sorte que la promenade, le long de la mer soit maintenue.

Il (le promoteur, ndlr) avait posé ses enrochements dans la mer, ce qui interdisait tout passage, il a procédé à leur retrait mais pas suffisamment, il faut qu'il y ait environ, deux à trois mètres de plage de galets et de roches de part et d'autre, explique 
Patrick Bourven, directeur de la DEAL Martinique.

Les écologistes de l'Assaupamar applaudissent. Ils se battent pour éviter la privatisation de cette plage de Schoelcher.
Le chantier de la résidence Kalysta à Schoelcher prend une autre tournure avec l'intervention du directeur de la DEAL Martinique. ©martinique

Un "tintamarre" dit le promoteur

Dans une lettre en date du 12 septembre dernier, Alain Montourcy, Président Directeur Général du groupe Bergeral qui construit ce programme immobilier à Schoelcher, donnait l'assurance de respecter les règles d'urbanisme.
"Nous regrettons profondément tout le "tintamarre", qui est fait autour de notre opération et invitons tous les participants dans ce dossier à faire preuve de mesure et de responsabilité. De notre côté, comme nous l’avons toujours fait sans bruit depuis 20 ans en Martinique, nous mettrons tout en œuvre pour satisfaire à toutes les règles d’urbanisme et environnementales et continuer de livrer à notre clientèle des programmes de qualité".
Les Outre-mer en continu
Accéder au live