publicité

Séance plénière studieuse des élus de l'Assemblée

L'harmonisation des prix du restaurant dans les collèges, les aides aux communes et l'attitude des élus de Péyi-a de Jean-Philippe Nilor, ont constitué les temps forts de la plénière d'hier (jeudi 14 février 2019).

Élus de l'Assemblée de la CTM (jeudi 14 février 2019). © CTM
© CTM Élus de l'Assemblée de la CTM (jeudi 14 février 2019).
  • Par Grégory Gabourg
  • Publié le
2 euros 20, c'est ce que coûtera désormais un repas à la cantine d’un collège. Les élus de l'Assemblée ont voté hier (jeudi 14 février 2019), en plénière, pour l’harmonisation des prix de la restauration scolaire dans les collèges. Avant, les tarifs variaient selon l’établissement.

Autre point abordé, le renouvellement du dispositif d’aide aux communes. L'opposition, EPMN (Ensemble Pour une Martinique Nouvelle), a voté contre. Ses élus évoquent "une régression" par rapport au dispositif précédent. EPMN qui dénonce par ailleurs, "des débats anti-démocratiques".

Par ailleurs, les élus de l'opposition contestent la décision de l’Assemblée de n’avoir pas donné la parole à Fred Lordinot sur le TCSP, comme il l’avait demandé, "alors que Louis Boutrin s’est exprimé sur le sujet pendant près de 20 minutes", s'insurgent les élus de l'opposition.
 

Membres de la majorité côte à côte


Une plénière marquée également par l’entrée silencieuse des conseillers de Péyi-a. Leur attitude était scrutée après le lancement du mouvement de Jean-Philippe Nilor et Marcellin Nadeau, il y a quinze jours. Les choses se sont passées normalement. Pas d’affrontement verbal entre les représentants de Péyi a et les membres de la majorité. Ils étaient installés côte à côte, comme d’habitude dans l’hémicycle.
Suite des débats ce matin (vendredi 15 février 2019).

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play