martinique
info locale

Le second tour des législatives cristallise déjà les passions

élections
Élus politiques
Raphaël Vaugirard et sa suppléante Ghislaine Paschal, Frédéric Beret, Miguel Laventure, Yan Monplaisir, Jean-Philippe Nior et Alfred Marie-Jeanne (assis) ©Martinique 1ère
Le soutien du secrétaire fédéral de la FSM à Philippe Edmond-Mariette dans la 1ère circonscription, provoque des remous au sein des socialistes. Quant aux élus de la majorité à la CTM, ils prennent une positon commune.
Le soutien du premier secrétaire de la FSM (Fédération Socialiste de Martinique), au nom de ses camarades, à l'ancien député Philippe Edmond-Mariette dans la 1ère circonscription, provoque des remous chez les socialistes et suscite la risée sur les réseaux sociaux...
Facebook PEM
©Capture FB
La FSM qui a pris ses distances avec la coalition, Ensemble Pour une Martinique Nouvelle, affiche une position que ne partagent pas Patricia Telle, conseillère territoriale et Frédéric Buval maire de Trinité, deux élus socialistes, eux-mêmes en congés du parti. Ils devraient s'expliquer dans la semaine.

Même sentiment chez Raphaël Vaugirard et sa suppléante, candidats socialistes éliminés mais en tête au Gros-Morne, l'une des cinq communes de la première circonscription. Ils prennent une position contraire à celle de la FSM. "Nous demandons aux électrices et électeurs de se déterminer librement. Nous ne donnons aucune consigne de vote". L'attitude de Raphaël Vaugirard peut s'expliquer par le fait qu'il ne peut faire voter pour Philippe Edmond-Mariette, lui même déjà soutenu par Gilbert Couturier, le maire du Gros-Morne, adversaire politique de Raphaël Vaugirard. Les considérations municipales prennent donc le pas sur l'enjeu des législatives...

"Gran Sanblé Pou Ba Péyi-a An Chans" prend position

La coalition, Gran Sanblé Pou Ba Péyi-a An Chans (droite/indépendantistes), majoritaire à la CTM (Collectivité Territoriale de Martinique) avait annoncé que l'alliance n'existait que pour la gestion de l'institution. Pourtant ce lundi (12 juin 2012), Alfred Marie-Jeanne, président du conseil exécutif, Claude Lise, président de l'Assemblée et Yan Monplaisir, vice-président de l'Assemblée changent d'avis et font front commun pour ce second tour des législatives.

Dans la première circonscription (centre atlantique), la coalition appelle à voter pour Philippe Edmond-Mariette. Pas de soutien dans la deuxième (Nord). Appel à voter pour Francis Carole dans la 3e (Fort-de-France). Enfin dans la quatrième circonscription (sud), les deux candidats étant membres de la coalition. "Chaque organisation soutiendra son candidat", indique un communiqué.
Publicité