Serge Letchimy demande au ministre de la santé "un accès prioritaire pour les Martiniquais" au vaccin Nuvaxovid

coronavirus
Serge Letchimy & Olivier Véran
Serge Letchimy, PCE de la Collectivité Territoriale de Martinique et Olivier Véran, ministre des solidarités et de la santé. (Photo-montage d'illustration) ©CTM / Tweeter O. Véran
Dans un courrier adressé le 17 janvier 2022 à Olivier Véran, le Président du Conseil Exécutif de la Collectivité Territoriale de Martinique demande au ministre des Solidarités et de la Santé d’"offrir à la population martiniquaise la garantie d’accès au vaccin Nuvaxovid, dès sa mise sur le marché".

Le vaccin Nuvaxovid (du laboratoire Novovax), est le 5e validé par l'Agence Européenne des Médicaments fin décembre 2021 et par la Haute Autorité de Santé (HAS) française la semaine dernière. Ce nouveau sérum serait "efficace à plus de 90%" d’après la firme américaine.  

Les données issues des différentes études mettent en évidence une très bonne efficacité contre les formes symptomatiques de Covid-19 (près de 90 %), et en particulier contre les formes sévères avec près de 100 % d’efficacité.

La HAS

Une technique "classique"   

Le Nuvaxovid est issu d’une technique plus "classique" que l'ARS messager. C’est un vaccin dit "sous-unitaire”, utilisé depuis des décennies dans le monde entier contre la coqueluche, la méningite, la grippe saisonnière ou encore l'hépatite B.   

Les vaccins "sous-unitaires" ne contiennent pas de composant actif du virus mais uniquement des protéines virales fabriquées en laboratoire. Il s'agit ici d'une protéine Spike de synthèse, semblable à celle du coronavirus. Une fois injectées dans l'organisme, ces protéines déclenchent la production d'anticorps capables de les neutraliser. En cas d'exposition au virus, les anticorps de l'organisme vacciné vont neutraliser ses protéines. Et sans elles, le virus ne peut plus pénétrer dans les cellules, ni s'y répliquer.

allodocteurs.fr

Illustration du vaccin Nuvaxovid de Novavax. ©Frank Hoermann / Sven Simon

Garantir l’accès en Martinique "dès sa mise sur le marché"  

Annoncé pour ce mois janvier dans un premier temps, le Nuvaxovid est désormais attendu en France en février prochain, selon le ministère des Solidarités et de la Santé. Il a indiqué mardi 18 janvier 2022, que ce sera d’abord un "volume de doses relativement restreint".  

Anticipant ce retard à l’allumage pour Novovax, le Président du Conseil Exécutif de la Collectivité Territoriale de Martinique demande au ministre de la santé Olivier Véran, dans un courrier daté du 17 janvier 2022, d’"offrir à la population martiniquaise la garantie d’accès au vaccin Nuvaxovid, dès sa mise sur le marché".

Serge Letchimy a rappelé au préalable qu’il avait déjà interpellé le Gouvernement le 23 octobre dernier, "sur la conception et la mise à disposition du plus grand nombre, d’un vaccin dit "de conception classique" ayant recours à, une technologie mieux connue du public".  

Je vous rappelle ainsi tout l’intérêt que porte la Collectivité Territoriale de Martinique à la possibilité pour la population martiniquaise de se voir offrir la garantie d’accès à ce vaccin, dès sa mise sur le marché (…). Le vaccin Nuvaxovid pourrait permettre localement une augmentation rapide de la couverture vaccinale pour nous protéger et à terme, une immunité collective de la population.

Serge Letchimy, PCE de la CTM

En Martinique, un peu plus de 136 000 personnes présentent un schéma vaccinal complet à ce jour signale l'application TousAntiCovid.  A l’échelle de toute la France, "91.8 % des personnes majeures" sont complètement vaccinées selon le Gouvernement.