martinique
info locale

TCSP : La mise au point de la Cacem

transports
BHNS / TCSP
Les BHNS sont à l'arrêt depuis plusieurs mois. ©MARTINIQUE 1ERE
Ce samedi (10 septembre), la CACEM a répondu à la CTM lors d'une conférence de presse. La Communauté d'agglomération du Centre explique que c'est la Collectivité qui bloque le dossier du TCSP.
Avec le Lycée Schoelcher, le TCSP est l'un des projets qui cristallisent les relations entre les deux blocs politiques, Ensemble Pour une Martinique Nouvelle et le Gran Sanblé. Après plusieurs mois de retard, les Bus à Haut Niveau de Service (BHNS) ne roulent toujours pas. Et les deux camps se rejettent mutuellement la responsabilité.

Ce vendredi (09 septembre), lors d'une conférence de presse, Alfred Marie-Jeanne, le président du Conseil Exécutif, affirmait que "la CTM [avait] rempli sa part de contrat en livrant les infrastructures".
 

Conflit financier

La CACEM, ce samedi (10 septembre), a répondu à la CTM en organisant une conférence de presse. La Communauté d'agglomération du Centre explique que l'un des points de blocage du dossier est d'abord technique. La collectivité devrait finaliser les feux et les ponts et mettre les voies de circulation à disposition du syndicat mixte du TCSP. "À partir du moment où ces paramètres sont levés, nous en sommes en capacité d'y aller dans un délai relativement court, un mois peut-être", assure Didier Laguerre, le maire de Fort-de-France.

Le conflit entre la CTM et la CACEM est également financier. Il manquerait six millions d'euros par an pour exploiter le TCSP. Athanase Jeanne-Rose estime que la Collectivité devrait payer deux tiers de cette somme, le reste serait à la charge de la CACEM. "Il faut partager les frais", résume le président de la Communauté d'Agglomération qui souhaite apaiser les choses.
 
Regardez le reportage de William Zébina et Christophe Arnerin : 
©martinique

Intervenants :
Didier Laguerre, Maire de Fort-de-France
Athanase Jeanne-Rose, Président de la CACEM
Publicité