martinique
info locale

Thierry Dol attend des réponses concrètes

terrorisme
Thierry Dol
Thierry Dol a été libéré après 1 139 jours de captivité. ©MARTINIQUE 1ERE
Le ministre de la justice Jean-Jacques Urvoas, de passage en Martinique, ne rencontrera pas Thierry Dol. L'ancien otage d'AQMI a porté plainte contre l'État pour "non-assistance à personne en danger". L'ingénieur franciscain attend des réponses concrètes de la part des autorités.
Le ministre de la justice Jean-Jacques Urvoas est de passage en Martinique jusqu'à vendredi (1er juillet). Après la prison de Ducos, il doit se rendre, ce jeudi (30 juin), au Tribunal de Grande Instance de Fort-de-France. Lors de sa visite, il ne rencontrera pas Thierry Dol.

L'ingénieur martiniquais, originaire du François, demande des comptes à l'État. Il est question d’indemnisation pour le préjudice subi lors de sa détention dans le désert malien par les rebelles d’AQMI durant trois ans. En décembre 2015, il a annoncé avoir porté plainte contre l'État pour "non-assistance à personne en danger".

"Il y a une zone d'ombre sur cette affaire. Chaque point que l'on soulève, c'est une nébuleuse", estime Thierry Dol. "Aujourd'hui, nous sommes fatigués de ces longues démarches administratives et judiciaires qui nous replongent dans le passé".

Écoutez Thierry Dol avec Maurice Violton :

Entretien avec Thierry Dol (jeudi 30 juin 2016)

Publicité