Le tribunal de commerce de Fort-de-France examine les projets des repreneurs des enseignes du groupe Ho-Hio-Hen Distribution

commerce
Groupe Ho Hio Hen Distribution
Les enseignes du groupe Ho Hio Hen Distribution. ©Martinique la 1ère
Le tribunal de commerce devrait désigner ce vendredi 17 avril 2020, les propriétaires des enseignes du groupe Ho-Hio-Hen Distribution placées en redressement judiciaire, il y a deux mois. Deux offres de rachat ont été déposées par les groupes Parfait et Safo pour l'hypermarché Géant la Batelière.
Le groupe Parfait a annoncé son intention de reprendre l'ensemble du personnel, quand la famille Huygues-Despointes envisage de conserver 75 salariés sur 83.
Les positions varient aussi sur les projets d'établissements.

François Huygues-Despointes, directeur général de Safo, gardera l'hypermarché, mais le rénovera.

Robert Parfait, surveillé par l'Autorité de la Concurrence, pourrait être tenté, lui, de réduire la surface du magasin. Mais rien n'a encore été acté, a affirmé l'homme d'affaires.
Seule certitude, la piste d'un magasin bio discount, un temps évoquée, a été abandonnée.
 

Une bataille entre deux grands noms de la distribution


Face à face, donc, le groupe Parfait, propriétaire de quatre hypermarchés aux Antilles (trois en Martinique, un en Guadeloupe), et le groupe Safo, plutôt spécialisé dans les moyennes surfaces, mais qui dispose également d'une expérience dans la gestion des grandes surfaces.
La holding des Huygues-Despointes, fondatrice et exploitante du centre commercial Milénis, en Guadeloupe, a aussi mis la main, il y a quelques mois, sur l'hyper NKT, à Cayenne, en Guyane.
Ce sont, donc, les deux seuls prétendants en lice.
Les autres candidats à la reprise qui s'étaient déclarés peu de temps après la mise en vente de l'hyper de la Batelière - Olivier Dallot et le tandem Jean-Luc/Isabelle Ho-Hio-Hen - se sont retirés.
"Cela devenait trop compliqué", expliquent, en résumé, les deux cousins.

Quant au secrétaire général du groupe Ho-Hio-Hen Distribution, favori, au départ, pour reprendre l'établissement, il a finalement été écarté par Charles Ho-Hio-Hen, à cause, semble-t-il, de son incapacité à réunir les fonds.
 

Ecomax et Casino également repris


Les Ecomax, les supermarchés hard-discount du groupe Ho-Hio-Hen, en quête aussi d'investisseurs, devraient tous trouver preneur.
Plusieurs repreneurs se partageront les biens.
Les magasins de Saint-Joseph, Saint-Pierre et des Trois-Ilets seraient vendus à la société Somadi, tandis que le groupe Saint-Claire gérerait huit enseignes (Ducos, Sainte-Marie, Trinité, Robert, Vauclin, Morne-Rouge, Fort-de-France Montgérald).

Les repreneurs des autres magasins devraient être connus dans quelques jours.
Sauvés, aussi, en principe, les Casino Silo et du Lorrain.
Le supermarché de Fort-de-France devrait être cédé à Isabelle Ho-Hio-Hen, seule en lice.
François Huygues-Despointes - encore lui - s'est positionné, lui, sur le commerce du quartier Fond Brûlé au Lorrain.

On ignore si d'autres offres ont été déposées pour cet établissement.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live