Un dôme de magma se forme au volcan la Soufrière à Saint-Vincent et les Grenadines

catastrophes naturelles
Un dôme de magma s'est formé à la Soufrière à Saint-Vincent et les Grenadines
Un dôme de magma s'est formé à la Soufrière à Saint-Vincent et les Grenadines ©Kemron Alexander, unité de surveillance de Soufrière / FB NEMO St. Vincent and the Grenadines

Le volcan la Soufrière à Saint-Vincent et les Grenadines est entré en phase éruptive. L’alerte orange a été déclenchée mardi 29 décembre 2020, ce qui constitue le troisième niveau d’alerte sur une échelle qui en compte quatre. Une situation qui rappelle celle de 1979.

Il ne faut pas céder à la panique. La Soufrière de Saint Vincent et les Grenadines connait un regain d’activité depuis mardi 29 décembre 2020. L’alerte orange a été déclenchée, ce qui constitue le troisième niveau d’alerte sur une échelle qui en compte quatre.

Alert Level at the La Soufriere volcano raised to Orange. Orange Level means: Highly elevated level of seismicity or...

Publiée par NEMO St. Vincent and the Grenadines sur Mardi 29 décembre 2020

 

Le volcan est entré en phase éruptive, les scientifiques ont confirmé la formation d’un dôme de lave dans le cratère dès le lendemain. 

Écoutez Jean-Christophe Komorowski, directeur scientifique des observatoires volcanologiques et sismologiques de l'institut de physique du globe de Paris dont dépend l'OVSM.

Jean-Christophe Komorowski (volcan Saint-Vincent)

Y aura-t-il une éruption ? 

 

Pour faire face à la situation et évaluer au mieux les risques, une équipe du Centre de Recherches Sismique (CRS) de Trinidad est arrivée en renfort sur l’île ce mercredi. Les membres du CRS vont installer du matériel de pointe en vue d’analyser l’activité en cours.

Une éruption magmatique n’est pas à écarter, mais il est impossible de prévoir quand ou même si elle aura lieu. En effet, il est possible que le volcan baisse en activité de lui-même.

L'une des missions des scientifiques du CRS présents est d'évaluer les scénarios possibles et estimer lequel est le plus probable.

Pour l'heure, de la fumée s'échappe du volcan. Elle est dûe à la rencontre entre le magma et les précipitations importantes dans cette zone ainsi qu'au lac qui se trouve en son sein.

Le mauvais souvenir de 1979

 

Publiée par NEMO St. Vincent and the Grenadines sur Mercredi 30 décembre 2020

 

Plusieurs hypothèses sont à l'étude. L'éruption pourrait survenir dans un intervalle de quelques jours à plusieurs mois à partir de la constitution du dôme de lave dit satellite. Il s’est d'ailleurs formé tout près de celui qui avait précédé l’éruption explosive de 1979.

La situation actuelle est similaire à celle qui a eu lieu il y a une cinquantaine d'année. Cette fois encore il y a des émissions de souffres qui rendent l’atmosphère difficilement respirable aux abords du cratère. Pour l’instant, cette activité volcanique ne présente qu’une manifestation éruptive et les scientifiques espèrent qu’elle en restera là avant de se calmer.