Une grande marque de cosmétique oblige deux jeunes entrepreneurs martiniquais à changer le nom de leur entreprise

entreprises
Kenji et Coralie, les gérants de l'entreprise "Liquid Sushine". ©DR
Coralie et Kenji ont choisi un nom pour leur entreprise, mais une marque de luxe l'avait également choisi pour l'un de ses produits. La procédure d'opposition de marque de l'enseigne, les oblige à changer de nom après presque deux années d'existence. Ils ont raconté leur histoire sur leurs Réseaux Sociaux.

Une fleur de coco et un nom, "Liquid Sunshine", calligraphié, voilà le logo de la marque de l'entreprise créée par Coralie et Kenji en novembre 2020. Le couple fabrique et commercialise des produits cosmétiques artisanaux à partir d'huile de noix de coco vierge.

Des articles qui plaisent puisque au fil des années, la marque a étoffé sa clientèle. Mais cette belle aventure s'est assombrie il y a quelques semaines. 

En juin 2021, la marque Dior nous a envoyé un courrier nous demandant de tout supprimer en deux semaines.

Coralie Tally, gérante de l'entreprise Liquid Sunshine

Cette marque de haute couture spécialisée dans la mode et les accessoires, mais également le parfum et la beauté, les accuse d'utiliser le nom de l'un de ses produits. 

Nous avons voulu déposer notre marque et nous avons reçu une opposition de la marque Dior en novembre 2021. C'est assez choquant de recevoir cela de la part d'une aussi grande marque. Elle a déposé le terme "Liquid sun" pour un produit qui s'appelle "Dior Bronze". "Liquid sun" est une traduction pour "Soleil liquide", une eau autobronzante. Il n'y a aucun risque de confusion entre nos produits puisqu'ils ont clairement fait référence à la marque sur le produit. 

La marque fabrique des cosmétiques artisanaux à partir de produits locaux. ©Capture Intagram Liquid Sunshine

J'ai contacté L'INPI [NDLR Institut national de la propriété industrielle] et j'ai demandé ce que nous devions faire. Ils m'ont dit qu'ils n'ont pas d'obligation pour nous faire changer de nom de marque, mais nous ne sommes pas protégés. Si quelqu'un décide de s'appeler Liquid Sunshine et fait les mêmes produits que nous, nous ne serons pas protégés parce que le nom de notre marque n'est pas déposé. Vu que nous n'étions pas obligés, nous nous sommes donnés du temps et ainsi avoir le budget nécessaire pour pouvoir changer de nom.  

Coralie Tally

La marque de luxe ne l'entend pas du tout de cette oreille et adresse un courrier en juin 2022. Les jeunes entrepreneurs ont tenté des négociations en engageant à leur tour un avocat qui a transmis un courrier à la marque. Mais la réponse, arrivée en début de semaine dernière, est sans appel. Les gérants doivent obtempérer d'ici à fin août. 

Nous sommes contraints de le faire. Nous n'avons pas les moyens financiers d'entamer une bataille juridique avec Dior. Techniquement, nous pourrions gagner parce que la loi est de notre côté, mais nous savons que cela ne fonctionne pas comme cela et nous ne pouvons pas prendre le risque de devoir verser des dommages et intérêts à la marque, alors nous n'avons pas les moyens de rentrer dans une bataille juridique avec eux. 

Coralie et Kenji

"C'est une injustice !"

Mais changer le nom d'une entreprise après presque deux ans d'existence, cela implique des risques et des coûts importants. 

C'est assez difficile de trouver un nom qui correspond à la marque puisque l'on s'est habitué à celui que l'on a. Ce fut une grosse réflexion pour le choisir. Juste pour la partie légale, il faut changer tout ce qui est greffe, il y a le risque de devoir fermer l'entreprise pour en ouvrir une autre. Il y a tout à changer. Nous avons une grosse présence digitale donc nous devons modifier notre site internet, supprimer toutes nos publications sur Réseaux Sociaux. C'est l'histoire de notre marque que l'on supprime. Tout notre travail que l'on annihile. Nous allons essayer de sauver les meubles, mais entre le site internet, les réseaux à reprendre et la relation presse à faire. Il faudra aussi reconquérir le public qui connait l'ancien nom. 

Coralie et Kenji

Après une période de colère puis de doute. Coralie et Kenji ont décidé de ne pas se laisser abattre. Ils espèrent un délai supplémentaire afin trouver un nouveau nom et un nouveau logo. Ils incitent même leur communauté à participer à la recherche de leur nouvelle identité.

Ainsi, tel un phénix, leur entreprise renaitra afin de briller "plus haut et plus loin" et atteindre le marché international, espèrent-ils.