martinique
info locale

Une agence transforme des immeubles abandonnés en logements sociaux

économie
Sm hlm Toquade
Livraison de 16 logements sociaux rue Aliker à FDF (12 mai) ©Fabrice Defremont
L'ARCAVS (Agence de Réhabilitation et de Construction à Vocation Sociale) livre, ce jeudi (12 mai 2016), la résidence Aliker, située à Fort-de-France. La dernière d'une série de réalisations entamées depuis 2012 par l'opérateur, chargé de transformer d'anciens immeubles en logements sociaux.


Transformer des immeubles abandonnés en logements sociaux: c’est la spécialité d’ARCAVS (Agence de Réhabilitation et de Construction à Vocation Sociale). 

Elle a livré plus de 200 appartements depuis le lancement des premiers chantiers, fin 2012.

L’opérateur rachète, via une société civile immobilière (SCI), des terrains ou des bâtiments inutilisés à l’Etat ou à des collectivités, et leur donnent une seconde vie. Particularité de cette SCI : elle est composée d’investisseurs qui font de la défiscalisation, autrement dit, ils bénéficient d’une réduction d’impôts de 25% s’ils financent des projets immobiliers à caractère social. 

Les constructions sont, elles, confiées à des petites entreprises du BTP


Un marché d'avenir

Le dispositif, encore tout neuf, a fait ses preuves. Même les bailleurs sociaux, autrefois réticents, semblent aujourd’hui convaincus. C’est la SM-HLM qui est allée chercher l'ARCAVS pour le projet de la résidence Aliker, à Fort-de-France. 

L’agence est la seule à œuvrer sur ce secteur. Ce que regrette son patron, Jean-Jérôme Izambard, qui estime que le département peut supporter plusieurs opérateurs. Car les besoins sont importants. Il manque entre 8 et 10.000 logements sociaux en Martinique.