Une nouvelle vague de tests Covid-19 au centre pénitentiaire de Ducos

coronavirus
Prison
Le centre pénitentiaire de Ducos (Martinique); ©Martinique la 1ère
Après 3 cas de Covid-19 détectés au centre pénitentiaire de Ducos, une deuxième vague de tests est organisée à compter d'aujourd'hui (lundi 28 septembre 2020). Pour le syndicat majoritaire UFAP UNSA-Justice, tout a été mis en oeuvre à temps pour enrayer la propagation du virus. 
Après trois cas avérés de Covid-19 (le dernier en date du jeudi 24 septembre 2020) au SPIP (service de probation et d'insertion) du centre pénitentiaire de Ducos, les tests se poursuivent à compter d'aujourd'hui pour l'ensemble du personnel de ce service et certains autres cas contacts.

Il s'agit en fait de tester à nouveau les personnes qui l'ont été prématurément et de s'assurer qu'elles ne sont pas positives.

Une première vague de tests avait été effectuée vendredi 25 septembre 2020 avec notamment 15 détenus ayant été en contact avec ce service. 
 
Le syndicat majoritaire UFAP UNSA-Justice met en avant la qualité du dialogue social établi avec la direction du centre pénitentiaire mais reste vigilant.
 

Si le chef d’établissement a su anticiper, en chef de file de l’UFAP-UNSA, je reste veillatif car sans dialogue social, il ne peut y avoir de résolution en adéquation avec la réalité du terrain. Les acteurs de la détention doivent être les co-constructeurs de leur condition de travail et de leur institution, c’est incontournable.

Stéphane Lordelot. Secrétaire UFAP UNSA-Justice

 

Désinfection des locaux


Stéphane Lordelot met également l'accent sur la spécificité du centre pénitentiaire et sur l'attention particulière qui doit lui être porté compte-tenu de ses particularités. 
Les services concernés ont tous été désinfectés très rapidement.

 

Je veux dire aux partenaires institutionnels ARS, préfecture, CHUM, que nous ne pouvons pas placer le centre pénitentiaire de Ducos dans les standards de la société. Je veux rappeler que la prolifération du virus au CP de Ducos serait préjudiciable à toute la Martinique car tout irait très vite.

Stéphane Lordelot.

 

La lutte contre le virus : l'affaire de tous 


Si le secrétaire de l'UFAP UNSA-Justice exprime la satisfaction de son syndicat dans le traitement de cette crise sanitaire, il met aussi l'accent sur la responsabilité de tout un chacun pour éviter au maximum de nouveaux cas au centre pénitentiaire de Ducos, aussi bien au sein des familles des fonctionnaires que des familles des détenus. 
 

Nous devons continuer à être responsables dans nos modes de vie au quotidien. C’est d’ailleurs dans ce sens que je reconnais le sens des responsabilités des détenus mais également de leur famille car depuis 7 mois que la crise a démarré, malgré les arrivées, les parloirs, les permissions accordées, rien n’a été diffusé et c’est remarquable. 

Je veux aussi lancer un clin d’œil à tous ces personnels qui œuvrent au quotidien sans relâche 7 jours sur 7, 24h sur 24h jour et nuit dans ce milieu hostile où tout le monde est unanime à dire qu’il est particulier.

Stéphane Lordelot.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live