publicité

Moussilimou Payet élu président de la chambre de l’agriculture et de la pêche de Mayotte.

Moussilimou Payet a été élu vendredi 15 février 2013 président de la chambre de l’agriculture et de la pêche (CAPAM) de Mayotte.
Un scrutin serré : Il a obtenu 12 voix contre 11  pour son adversaire, Dani Salim, président sortant.

© Fabrice Juste
© Fabrice Juste
  • Par Fabrice Juste
  • Publié le , mis à jour le
Moussilimou PAYET président de la chambre de l’agriculture et de la pêche de Mayotte. © Fabrice Juste
Né en 1957, Moussilimou Payet a été Maire de la commune de Ouangani  pendant 12 ans tout en se lançant dans l’agriculture et la transformation agro-alimentaire.
Ses produits (confiture, jus de fruits, achards, compotes de piments), très appréciés à de nombreux salons de l’agriculture , sont commercialisés sous la marque «  Les vergers de Mayotte ».


Moussilimou Payet conduisait la liste «  Walimzi » (les agriculteurs en langue mahoraise, Ndlr) qui a obtenu 745 voix lors des élections préliminaires organisées par correspondance du 14 janvier au 31 janvier 2013.

Un bureau de 4 membres


Les 23 membres de la CAPAM ont également élu le bureau composé d’un premier vice-président Antoine, un éléveur, d’une deuxième vice-présidente, madame Laïni Mongemali, agricultrice et secrétaire ; Abdallah, éleveur de volailles.

Améliorer le niveau de vie


Moussilimou Payet a tendu la main à tout le monde y compris les membres des listes perdantes, ainsi que les pêcheurs pour œuvrer à l’amélioration du niveau de vie des agriculteurs et des pêcheurs.
« Le niveau de vie de 80% de la population de Mayotte en général est le plus bas de tous les départements français alors vous pouvez vous imaginer celui des agriculteurs. Contrairement aux apparences, on trouve des agriculteurs à 150 euros de revenus par mois. J’invite les conseillers généraux, les maires, les techniciens à s’impliquer dans la résolution des problèmes fonciers et autres qui pénalisent les agriculteurs. Les techniciens doivent aller vers les agriculteurs et les pêcheurs pour les accompagner et les informer des droits et des perspectives que leur offre les structures du 100è département français »a souligné Moussilimou Payet.
Il a annoncé l’organisation dans les plus brefs délais des groupes de travail plurisectoriels pour mener à bien cet objectif.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play