publicité

Ultime combat pour le taux d'indexation des salaires à Mayotte

L'intersyndicale des fonctionnaires de Mayotte a décidé d'engager lundi 25 mars
l'ultime combat pour la fixation du taux d'indexation des salaires à Mayotte.
Elle exige l'ouverture des négociations à la mi-avril.
En cas de désaccord,elle menace de durcir la grève en cours depuis le 18 mars 2013.

Rivo Rakotondravelo
Rivo Rakotondravelo
  • Par Fabrice Juste
  • Publié le , mis à jour le
L'intersyndicale des fonctionnaires a décidé d'engager lundi 25 mars l'ultime combat pour la fixation du taux d'indexation des salaires à Mayotte.

Égalité, Uniformité, Équité
Les organisations syndicales( SNUipp,CFDT,CFE/CGC,CGTMa ainsi que les agents du CHM et de l' ARS) exigent un traitement pour les fonctionnaires mahorais identique à celui appliqué à leurs collègues des autres collectivités de la république française.
"Il faut que les principes de  l'égalité des traitements, de l'uniformité entre les collectivités et de l'équité soient respectés", a déclaré dimanche à Mayotte 1ère.fr Rivomalala RAKOTONDRAVELO, Secrétaire départemental du SNUipp-FSU, le syndicat à l'avant garde de la lutte pour l'indexation des salaires des fonctionnaires à Mayotte.
Un communiqué de ce syndicat publié samedi fait état de certains éléments ramenés de Paris par le préfet sur ce dossier à savoir: " le taux d'indexation des salaires se référera aux taux pratiqués dans les autres départements d'outre-mer ainsi qu'aux indices de prix.Les instituteurs contractuels seront concernés par l'indexation des salaires. L'idemnité d'éloignement des fonctionnaires détachés n'existera plus."

Désaccord sur le calendrier de négociations
Ces indications du représentant de l' état à Mayotte ne satisfont qu'à moitié les syndicalistes.
Les discussions se heutent à un désaccord sur le calendrier des négociations sur le taux d'indexation.
"Le problème qui se pose actuellement concerne le principe de négociations sur le taux de l'indexation
non encore acté pour l'instant.Les concertations initialement prévues courant mars sont renvoyées à la fin du mois d'avril. Nous, mouvements syndicaux,nous demandons l'ouverture des négociations sur le taux d'indexation dans la semaine du 115 au 20 avril. Nous réclamons l'arbitrage de la prise des décisions ultimes au plus tard à la fin du mois de Mai" , a encore expliqué Rivo à Mayotte 1ère.fr

Menace de durcissement de la grève
Rivomalala Rakotondravelo insiste sur la prise en compte par les autorités de trois revendications pour
mettre fin à la grève en cours , à savoir le principe de négociation sur le taux d'indexation,les dates du 15 au 20 avril pour ces négociations et la prise de décision ultime au plus tard fin avril.
" Si le préfet nous donne lundi 25 mars une réponse favorable à ces trois points et si nous signons
un protocole à ce sujet, nous mettrons fin au mouvement de grève.Dans le cas contraire, nous renforcerons nos actions notamment dans la rue, a précisé Rivo avant d'ajouter que 195 écoles élémentaires,maternelles,primaires sont fermées depuis le déclenchement de la grève.30 établissements ouverts fonctionnent difficilement à cause de l'absence des enseignants en grève".


1 364 189 358

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play