publicité

Le Festival du Film d'Education à Mayotte se poursuit

Organisées par CEMEA, les projections des deuxièmes Echos du Festival du Film d'Education sont en cours. Elles ont débuté le 16 mai et se poursuivront jusqu'au 24 mai avec une belle soirée annoncée à Tsimkoura.

Le succès était au rendez-vous des projections
Le succès était au rendez-vous des projections
  • Par Gérard Guillaume
  • Publié le , mis à jour le
Pour la 2ème édition le pari est sur le point de réussir. A suivre donc.
Le bilan des organisateurs à mi-parcours:

Le jeudi 16, salle quasiment comble (80 spectateurs) pour la projection du film "Le Havre" avec le ciné club de l'association Hippocampus
 
La journée du vendredi 17 mai.
 
Le matin 90 participants, en majorité des instituteurs stagiaires. Le groupe qui avait choisi le film a su "mettre en appétit" ces spectateurs. L'échange qui a suivi sur la place des parents, de la langue maternelle, de la culture des élèves, dans la classe comme appui et non comme obstacle, … est bien évidemment à poursuivre.
 
Le midi 50 participants se sont succédés pour regarder des courts métrages tournés à Mayotte.
 
L'après midi 115 participants, en majorité des jeunes venus d'Iloni, des structures Tama (maison des ados et Maison pour tous) du centre Nyamba de Caritas, des instituteurs stagiaires, des animateurs. En 2 séances, chacune suivi d'un court échange. 
- "Cowboys Angels" une belle fiction sur les rencontres d'un gamin avec des adultes bienveillants.
 
- "C'est quoi ce madzi" film réalisé à Mayotte, une fiction sur le départ de jeunes pour la métropole après le bac et des amours adolescents. Avec l'association Sanaamou.
 
Le soir 95 adultes, 60 jeunes et 50 enfants ont participé à la première partie de la soirée avec le film "Conflits Inter villages" réalisé à Mayotte (par des jeunes d'Hajangoua). Cette soirée publique sur le plateau sportif d'Iloni a été ouverte par le Maire adjoint chargé de la jeunesse de Dembéni et par le Président des Ceméa.
 
Le deuxième film plus difficile d'accès pour un public non cinéphile et très jeune a vu le public se réduire. Cependant 75 adultes, 20 jeunes et des enfants (trop jeunes pour ce film) ont assisté à la projection de "La Mort de Danton" dans lequel on suit un jeune qui est tiraillé entre sa vie quotidienne dans la cité de banlieue et son envie de faire du théâtre. Il s'inscrit dans un cours prestigieux de Paris et la confrontation entre deux mondes, deux identités possibles, … est au centre du parcours.
 
Cette première séance publique nous amènera à questionner la préparation  / introduction à des films de ce type, avec des espaces de paroles et d'échanges organisés. 
 
Mais cela pose aussi la nécessité d'organiser dans l'espace public des initiatives pour des publics jeunes adultes et adultes, avec une offre adaptée pour les plus jeunes enfants, afin de maintenir la présence familiale en offrant plusieurs propositions concernant les différentes tranches d'âges.
 
Près de 500 participations pour ces deux premières journées nous encouragent pour les 3 rendez vous à venir :
 

Mercredi 22 - 18h - à M'Tsahara - place du village
 
Jeudi 23 - 18 h - à Mirereni - dans le village
 
Vendredi 24 - 18h -à Tsimkoura

 
Voir le programme sur le site  www.cemea-mayotte.org


Extraits à voir:
"Hajuanga conflits inter-village" et "Sanaamou qui dégage"

Le Festival du Film d'Education à Mayotte
Extrait de "Conflits inter-villages"
Le Festival du Film d'Education à Mayotte
Extrait de "Saanamou qui dégage"
Cow-boy Angels
© Cow-boy Angels


 


1 369 131 997

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play