publicité

Un plan stratégique Mayotte 2025 signé "d'ici la fin du semestre" (ministre outre mer)

Le gouvernement souhaite aboutir d'ici fin juin à l'élaboration d'un document stratégique pour le développement de Mayotte dans la décennie à venir, vu les défis à relever par ce jeune département, a affirmé mardi George Pau-Langevin, ministre des Outre-mer.
SOPHIE LAUTIER / AFP

  • Par Yahaya Ibrahim
  • Publié le
Le gouvernement souhaite aboutir d'ici fin juin à l'élaboration d'un document stratégique pour le développement de Mayotte dans la décennie à venir, vu les défis à relever par ce jeune département, a affirmé mardi George Pau-Langevin, ministre des Outre-mer.

"Nous espérons aboutir très prochainement et en tous cas avant la fin du premier semestre de 2015", a déclaré George Pau-Langevin, répondant à l'Assemblée à une question du député mahorais Ibrahim Aboubacar (PS) sur les suites de la vaste concertation menée avec les acteurs locaux durant toute l'année 2014 sur le plan "Mayotte 2025".

"Mayotte est engagée dans une évolution très rapide, étant à la fois département à part entière (depuis 2011, ndlr) et Région ultrapériphérique (européenne depuis 2014, ndlr) à part entière", a dit Mme Pau-Langevin, "ceci suppose des évolutions extrêmement rapides que nous devons accompagner avec beaucoup de soin".

"Nous sommes convenus de mettre noir sur blanc ce que nous voulons pour Mayotte dans les 10 prochaines à venir (...) car si Mayotte a beaucoup de potentialités, ces évolutions rapides lui créent aussi un certain nombre de difficultés qu'il faut surmonter", a-t-elle poursuivi.
Elle a annoncé une "démarche de concertation interministérielle car tous les ministères sont concernés, et quand ceci aura abouti à un plan correct, nous pourrons passer à la phase de signature".

Le 101e département français doit faire face à un chômage massif (moins d'un adulte sur trois possède un emploi), une population très jeune (un Mahorais sur deux à moins de 17 ans) qui représente un défi en matière de scolarisation. Son économie, encore très fragile, est très dépendante de la commande publique ou des aides publiques. Les changements de statut ont modifié la fiscalité, les aides sociales pour les faire entrer dans le droit commun ainsi qu'ouvert l'accès aux fonds européens.

SOPHIE LAUTIER / A.F.P.
sla/dec/ed

 
1 425 546 184

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play