publicité

Découverte macabre du corps sans vie d'un homme sur la plage de Petit Moya à Mayotte.

 Le corps d’un homme sans vie, a confirmé , lundi , le procureur de la république, Joël Garrigue .
Le défunt a été identifié par sa famille.  Il s’agit d’un ressortissant d' Anjouan qui serait revenu à  Mayotte en embarcation kwassa vendredi ou samedi .

EMMANUEL TUSEVO

  • Par Emmanuel Tusevo
  • Publié le
Des promeneurs ont découvert , dimanche dernier , le corps d’un homme sans vie, a confirmé ce lundi le procureur de la république, Joël Garrigue

« Le corps a été retrouvé sur la plage de Petit Moya avec des traces au niveau du crâne laissant à penser qu’il y a eu une mort liée au traumatisme crânien. Le corps se trouvait au fond de la plage presque sous la digue  en position assise sur un rocher. Tout me laisse penser, mais ça l’autopsie le confirmera, s’il était vivant lorsqu’il était arrivé sur la plage ou  s’il a réussi à marcher jusqu’à cet endroit et  si c’est là qu’il est mort. », a expliqué le procureur Joël Garrigue.
PROCUREUR JOËL GARRIGUE
© PROCUREUR JOËL GARRIGUE

Le corps du défunt a été bel et bien identifié par sa famille. « Il s’agit d’un ressortissant originaire d’Anjouan  habitant Labattoir, (une des communes de Petite Terre) qui serait revenu à  Mayotte par une embarcation dite  kwassa- kwassa probablement  vendredi ou samedi »

Plusieurs hypothèses sont étudiées pour déterminer les circonstances du décès .L’autopsie du corps, qui se trouve à la morgue du Centre Hospitalier de Mayotte (CHM ) à Mamoudzou, est prévue pour demain mercredi.

« Plusieurs pistes sont exploitées : soit  la piste de violence commise à l’arrivée sur la plage de Petit Moya ,  ou alors, quelque chose qui se serait passé sur le bateau, soit des violences, soit un accident , cela peut expliquer qu’il ait fait une chute et qu’il se soit blessé…soit éventuellement aussi une chose qui se serait passé à Anjouan et qui aurait emmené les hommes qui étaient avec lui de le mettre en kwassa pour le ramener à Mayotte », a ajouté le procureur Joël Garrigue.

Le parquet a indiqué que les personnes, qui étaient avec lui dans le kwassa, sont recherchées. Elles pourraient donner des informations sur les derniers moments de vie du défunt ; des informations qui pourraient aider à comprendre ce qui a pu se passer.
 
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play