publicité

Premier Festival Culturel de la ville de Mamoudzou (Fes Cu Ma) Mayotte

Le premier Festival Culturel de la ville de Mamoudzou(Fes Cu Ma) se tient ce weekend du 24 au 26 juillet 2015.
Reportage photographique de TUSEVO EMMANUEL DIASAMVU et l’interview que lui a accordée MOHAMED ABDOU HAMISSI dit " monsieur Berré", chef de service culturel à la mairie de Mamoudzou.

© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO
  • Par Emmanuel Tusevo
  • Publié le
Le premier Festival Culturel de la ville de Mamoudzou (Fes Cu Ma) se tient ce weekend du 24 au 26 juillet 2015 à l’ancienne place du marché.
 
Voici le reportage photographique de TUSEVO EMMANUEL DIASAMVU et l’interview que lui a accordée MOHAMED ABDOU HAMISSI dit " Monsieur Berré", chef de service culturel à la mairie de Mamoudzou.
 
 
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO

MOHAMED ABDOU HAMISSI : Mamoudzou, chef-lieu du département de Mayotte, avait toujours l’idée de créer un festival. Il y en avait déjà un qui existait, le Festival de Mayotte devenu plus tard Festival International et enfin Festival Inter Musique. On a vu venir se produire à Mayotte des grandes pointures de la musique, Kassav, Lucky Dube, etc… mais nous avons constaté depuis plusieurs années que le Festival de Mayotte était en train de battre de l’aile, donc ça créait un vide. C'est pour combler ce vide que le maire et son équipe municipale ont pris l'initiative de relancer cette manifestation culturelle cette année.
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO

Emmanuel TUSEVO : Quel est le programme de ce festival ?

MOHAMED ABDOU HAMISSI :
On a commencé par une scène ouverte dédiée spécialement à la jeunesse. Une trentaine de groupes, des jeunes se sont produites ici à l' ancienne place du marché. Aujourd'hui, samedi, place à tout ce qui est culture et traditions locales: Shakasha, M' godro, Chigoma.
Dimanche est une journée spéciale réservée aux femmes: Débah, M' Biwi animé par une troupe mythique de l' île, les Vikings de Labattoir.
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO

© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO

Emmanuel TUSEVO : Pourquoi cette place particulière aux musiques et danses traditionnelles ?

 
MOHAMED ABDOU HAMISSI : Ce sont des animations qui se faisaient à la période de la moisson dans l’ancien temps, à la période des circoncisions, la période des mariages. Nous effectuons une sorte de retour dans l’ancien temps mais actualisé aujourd'hui. Nous sommes en juillet - août, la période des vacances, on ne peut pas accepter qu’il n’y ait pas de l’animation dans la ville chef - lieu du département.
On indexe Mamoudzou comme étant une des villes les plus cambriolées de France, avec un taux de violence incroyable. A la mairie qui vient de se doter d’une direction de la culture, nous pensons qu’il faut multiplier les animations culturelles et autres pour contribuer à endiguer la délinquance.
 
A LIRE SUR LE MÊME SUJET :
 
http://mayotte-histoire.webnode.fr/mayotte/cultures-et-religions/
 
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO
© PHOTO : EMMANUEL TUSEVO

 
 
 
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play