publicité

La première école de rue pour la prévention de la délinquance à Mayotte.

L’association LE VILLAGE d’EVA a mis en place, depuis le 20 juillet 2015, une école et une bibliothèque de rue à Kaweni, un des quartiers très sensibles de Mayotte.
Son 
objectif est de lutter contre l’oisiveté, source d'actes de délinquance chez les jeunes. 

EMMANUEL TUSEVO

© PHOTO : LE VILLAGE D' EVA
© PHOTO : LE VILLAGE D' EVA
  • Par Emmanuel Tusevo
  • Publié le
©
 
L’association LE VILLAGE d’EVA a mis en place, depuis le 20 juillet 2015, une école et une bibliothèque de rue à Kaweni, un des quartiers très sensibles de Mayotte.
Son 
objectif est de lutter contre l’oisiveté, source d'actes de délinquance chez les jeunes. 

Pénurie d’infrastructures destinées à la jeunesse

Les parents, les professionnels associatifs, la police et les collectivités territoriales déplorent, avec impuissance, la pénurie des équipements consacrés à l’enfance.

«  A Mayotte et principalement dans le chef-lieu Mamoudzou, il n’existe aucune aire de jeux, aucune piscine, aucun équipement pour la musique, la danse, les arts plastiques…A titre de comparaison, Mayotte possède 1,4 équipement sportif pour 10 000 habitants alors que la Corrèze compte 10 fois plus. Il y a aussi un déficit  de structures d’accueil, de garderies et de centres de loisirs.», a indiqué à «  Mayotte 1ère.fr Actualités », le Dr Aurélie ARRIBAT, Présidente de l’association LE VILLAGE D’EVA.

L’oisiveté favorise la délinquance des jeunes

Abondant dans le même sens, le Vice-président de cette association, Fernand BEYENE, souligne que cette situation favorise l’errance des jeunes dans les rues lors de la période de vacances scolaires et obligent ces derniers à s’inventer des jeux… ils deviennent progressivement des délinquants et par effet de mimétisme, entraînent les plus jeunes.

« En 2014, parmi les personnes mises en cause et identifiées dans des crimes ou délits, 35% sont des mineurs contre 32% en 2012 et ils sont même 60% impliqués dans les cambriolages. En 2013, 7458 faits de délinquance constatés contre 6698 en 2012 et 6555 en 2011, soit une augmentation de 11%. La protection judiciaire de la jeunesse (PJJ) s’est vue confier 543 jeunes durant l’année 2014…et il faut préciser que les auteurs des infractions en zone policière (Mamoudzou) sont parfois montées jusqu’ à 43% dans le passé. », a expliqué Fernand BEYENE.
©

L’association LE VILLAGE D’EVA dispense depuis le 2O juillet 2015 des cours de français et de mathématique à 58 jeunes de Kaweni.

«  Nous remarquons que les élèves ont une soif d’apprendre et sont assidus. », indique le Dr Aurélie ARRIBAT.

Une bibliothèque et un cinéma de rue

L’association LE VILLAGE D’EVA a également mis en place une bibliothèque de la rue pour le grand plaisir des enfants peu habitués à s’évader par la lecture. 45 livres sont mis à disposition pour un prêt d’une semaine.
Un cinéma de rue est aussi organisé 1 fois par semaine dans les quartiers de KAWENI.

« L’éducation, un passeport pour l’avenir » MALCOM X

Cette première initiative va se poursuivre jusqu’à la rentrée des classes fin août et sera renouvelée chaque année pendant les grandes vacances scolaires.

« A Mayotte, nous déplorons tous les jours les actes d’incivilité de nos jeunes sans rien faire. Il est temps de les occuper pour notre avenir commun car comme le disait MALCOM X : L’éducation est Notre Passeport pour l’avenir car demain appartient aux peuples qui s’y préparent aujourd’hui. », conclut Fernand BEYENE.
©

ENCADRE

Les 58 élèves sont répartis en 4 groupes selon les niveaux :

Groupe 1 : les élèves n’ayant jamais été à l’école (6-8 ans) (20 élèves)

Groupé 2 : les élèves de moins de 12 ans (14 élèves)

Les élèves ont cours les matins, 4fois par semaine de 10H à 12h.

Groupe 3 : les élèves de plus de 12 ans ayant l’âge d’aller au secondaire (mais niveau scolaire très faible) (10 élèves)

Groupe 4 : les élèves du secondaire ayant un niveau relativement bon (18 élèves)

Les élèves ont cours l’après midi 5 fois par semaine, de 13 h à 15h.

3 bénévoles de l’association coordonnent et donnent les cours, Paula et Maxime DESJARDINS tous les deux titulaires de Master de droit et Mathieu, ingénieur en informatique.

A LIRE ET VISIONNER SUR LE MEME SUJET

L’Association LE VILLAGE D’ EVA est une association loi 1901 qui s’occupe des mineurs en grande souffrance à Mayotte. Elle compte plus de 86 membres bénévoles et 4700 fans Face book « Enfants des Rues Mayotte » issus de toutes les communautés.
Elle est conduite par Le Dr Aurélie Arribat, Médecin Urgentiste au centre hospitalier de Mayotte et Fernand BEYENE, chef d’entreprise dans les TIC.

CLIQUEZ : https://m.youtube.com/watch?v=MNqHc3qbCyw&feature=autoshare
 
 
 
 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play