publicité

Pourquoi tu grèves demain ?

Alors, est-ce que vous allez grever demain ou pas ?
Si « Oui », dites nous pourquoi ?

© @mayotte1ere
© @mayotte1ere
  • Ali Chamsudine
  • Publié le
La grande nouveauté est l’inscription dans la même liste des  revendications des syndicats (clause de revoyure et application du droit du travail) et  des thèmes tel que, les taux d’imposition, l’insécurité et les faiblesses de politiques de développement à Mayotte. 

Des décennies à éteindre de petits incendies et cacher sous le tapis la petite poussière qui revient à la surface aujourd’hui. 
Des initiatives publiques ciblées qui ont eu comme seul mérite d’avoir fait patienter les habitants de Mayotte en attendant la départementalisation : création du centre universitaire, des chambres consulaires, une aérogare, un port en eaux profondes…etc.  
Et pourtant, aux dires même des organisateurs, la manifestation de demain ne sera ni l’occasion d’un bilan d’étape, ni le procès de quatre années de ce statut tant rêvé.

Parce que, le problème n’est pas tant que Mayotte soit érigée en département ! Le problème réside dans le fait qu’elle doit être l’équivalent de celle de la Réunion, de la Martinique, de la Guyane ou de Guadeloupe.
Les motivations de la manifestation de ce mardi 3 novembre étaient donc prévisibles et saines.
Saines, par ce qu’elles traduisent les attentes et surtout, les dossiers prioritaires de la population qui, manifestement, ne sont pas les mêmes que ceux que les autorités proposent.

Alors, est-ce que vous allez grever demain ou pas ?
Si « Oui », dites nous pourquoi ? 
1 446 460 719

Sur le même thème

  • grève

    Grève à la Colas : échec des négociations

    Les négociations tentées aujourd'hui à la Colas ont échoué. Les syndicats ont exigé que la direction renonce à toutes les sanctions prévues contre certains employés en grève. La Colas ne l'entend pas de cette oreille.

  • grève

    Grève à la Colas : échec des négociations

    Les négociations tentées aujourd'hui à la Colas ont échoué. Les syndicats ont exigé que la direction renonce à toutes les sanctions prévues contre certains employés en grève. La Colas ne l'entend pas de cette oreille.

  • grève

    Menace de grève au Conseil départemental à compter du 5 septembre 2016.

     " Tous ensemble pour sauver le service public de notre département " : c'est le slogan fédérateur et rassembleur choisi par l' Intersyndicale des salariés du Conseil départemental. CFDT, SUD, CFE, CGC, FO et CGTMA dénoncent principalement les conditions de travail et le clientélisme.

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play