publicité

Bourses non versées : le cri d’alarme des étudiants

Les étudiants et lycéens mahorais scolarisés hors du Département continuent à lancer des Cris d'alarme.  Ils sont, depuis la rentrée, privés de bourses ; un problème qui se politise, le Parti socialiste de Mayotte dénonce dans un communiqué la situation

  • Par Andry Rakotondravola
  • Publié le

Ils comptent déjà trois mois de retard au versement de leurs bourses ou compléments de bourse. Les étudiants et lycéens mahorais de la Métropole ou de la Réunion ne savent plus à qui s’adresser de peur d’être black listés. Alors ils écrivent des lettres ouvertes, ou se lâchent sur les réseaux sociaux à l'aide de certaines caricatures ; la caricature la plus partagée est celle de Gausst
© Gausst, Idaroussi Mohamadi
© Gausst, Idaroussi Mohamadi
Une des réponses jusqu’ici avancée par la DASU (Direction des Affaires Scolaires et Universitaire) était le dysfonctionnement du nouveau logiciel de gestion des bourses. Mais depuis quelques jours,  la DASU affirme que le problème est résolu et les versements sont effectifs…  « ceux qui n’ont pas reçu leurs bourses ont soit, mal rempli leurs demandes ou ne l’ont tout simplement pas effectué ».  
Abdou Ali Mlanao, Secrétaire fédéral à la coordination du PS à Mayotte
© Abdou Ali Mlanao, Secrétaire fédéral à la coordination du PS à Mayotte
Jusqu’ici peu de responsables politiques s’étaient manifestés. Le parti socialiste est sorti de sa réserve, dimanche, Abdou Ali Mlanao, le secrétaire fédéral  à la coordination a dénoncé «  une situation anormale et inacceptable», «  Le laxisme n’a plus sa place dans notre collectivité. Mayotte doit regarder vers l’avant et penser à ses futurs cadres qui sont les étudiants d’aujourd’hui et de demain » écrit il dans un communiqué de presse.

Le Département a annoncé la tenue d’une réunion jeudi pour statuer sur les 150 derniers dossiers de demande de bourses,  mais persiste à dire que les versements ont déjà été effectués dans leur totalité pour les autres. 3055 étudiants et lycéens bénéficient de l’aide de la DASU à hauteur de 15 millions d’euros pour l’année universitaire 2015-2016. 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play