publicité

Repas de fêtes de fin d’année

Le parc marin retire la langouste, la cigale de mer et le crabe frais de Mayotte du menu. Le canard est à la mode.

voulé de Langoustes grillées sur une plage de Mayotte © Photo Fahar Ousseni
© Photo Fahar Ousseni voulé de Langoustes grillées sur une plage de Mayotte
  • Par Andry Rakotondravola
  • Publié le , mis à jour le
Alors que les chefs et les fins gourmets sont en train de réfléchir sur les repas de noël et surtout celui de la saint Sylvestre, le parc marin de Mayotte vient de sortir une note pour rappeler que la période d’interdiction de pêche des langoustes, cigales et crabes de mangrove a commencé, qu'il s'agit là d'espèces réglementées. Respecter cette réglementation, c’est leur permettre de se reproduire et ainsi préserver les ressources pour les années suivantes.

LInterdiction va du 1er novembre au 31 mars. La vente et l’achat sont également interdits pendant cette période.
Et le communiqué s’adresse spécialement aux restaurateurs et, les somme d’enlever ces crustacés des menus de leurs cartes tout en demandant de sensibiliser les clients durant cette période d’interdiction.
Chaque fin d’année, les grands distributeurs font venir de l’extérieur, tous les produits que raffolent  les consommateurs avertis. Les prix sont très élevés mais la marchandise ne pourrit guère sur les étagères.
Selon un sondage fait par une grande marque de plats surgelés, les fruits de mer sont de tous les plats durant cette période festive, en France et en Europe. Et la particularité est que ces mets doivent être cuisinés frais pour qu’ils tiennent toutes leurs promesses.
© Photo Andry Rakotondravola
© Photo Andry Rakotondravola
Alors, comment faire quand on habite Mayotte ?
On peut se rabattre sur une valeur sûre et indémodable, le canard ; il y a de nombreux petits producteurs dans l’île. Vous pouvez aussi aller en grande surface, mais il faut être prêt à y mettre le prix. Beaucoup font désormais le choix du "consommer local" : poissons et ailes de poulets grillés ( pas forcément local par ailleurs) sur une plage de Mayotte ; ou bien sur un îlot.
Mais il paraît que le must cette année, c’est le canard local. La fantaisie veut que canard soit blanc, il paraît que c’est un signe.
Cependant, il semble qu’une filière clandestine des îles voisines ravitaille " en espèces reglementées", les plus belles tables de l’île. Mais ce sont juste des rumeurs.

C. Ali
A. Rakotondravola
 
1 449 852 872

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play