publicité

Sécurité routière à Mayotte en 2015

252 accidents de la route ont été recensés en 2015 dont 7 mortels, c'est tout de même une baisse de 8 % des accidents par rapport à 2014, mais on a constaté un relâchement des comportements des usagers de la route et une augmentation des dépistages positifs à l’alcoolémie

© Andry Rakotondravola
© Andry Rakotondravola
  • Par Andry Rakotondravola
  • Publié le
Le 31 décembre 2015, les contrôles routiers ont été multipliés sur l'ensemble du territoire. Gendarmes et policiers étaient sur le terrain. Une présence nécessaire pour éviter les relâchements en période de fête. Les forces de l'ordre verbalisaient en cas d'infractions, mais il était aussi beaucoup question de pédagogie. Chaque occasion est une "campagne de sécurité routière". En fin d'année, c'est aussi un moment de bilan, qu'a livré la directrice de cabinet de la préfecture lors de sa descente sur le terrain.
contrôle routier
Les usagers les plus vulnérables (piétons, cyclistes, cyclomotoristes et motocyclistes) sont  impliqués dans 67,9 % des accidents mortels, les cyclomotoristes représentant plus de la moitié de ces accidents mortels. Les occupants (chauffeur et passager) des poids lourds accidentés se sont toujours sortis indemne de ces accidents corporels .
Les principales causes de ces accidents mortels
1) L’alcool (9) La conduite sous l’effet de l’alcool a été une des premières causes des accidents mortels enregistrés ces 5 dernières années. L’alcool a été présent dans 32 % des accidents mortels.
2) Perte de contrôle du véhicule du fait de la vitesse pratiquée (7) La vitesse excessive non adaptée à l’environnement routier et ayant engendrée une perte de contrôle du véhicule a été la 2ème cause des accidents mortels. La vitesse est responsable des 25 % des accidents mortels.
3) Imprudence – inattention (4) Le comportement anormal des usagers de la route oubliant souvent l’application des règles du code de la route a engendré plusieurs décès sur le réseau routier. Plus de 14 % des accidents mortels sont le fait du comportement imprudent des usagers de la route.
4) Ceinture de sécurité et casque non porté (3) La ceinture a été souvent été mise par les occupants des places avant des véhicules. Elle reste tout de même un problème pour les passagers assis aux places arrière qui n’ont toujours pas compris l’utilité de cette ceinture. L’absence du port de la ceinture de sécurité a provoquée le décès de près de 8 % des accidents mortels enregistrés ces 5 dernières années. Les accidents graves autres que les accidents mortels ont été enregistrés en grande partie sur les axes menant vers Mamoudzou. Le trafic joue un rôle important sur ces accidents. En effet, au fur et à mesure que l’on s’approche de Mamoudzou, le trafic devient de plus en plus important et le risque d’accident l’est également.
© Andry Rakotondravola
© Andry Rakotondravola

La Consommation d'alcool

L’alcool est responsable de 32 % des accidents mortels à Mayotte ces cinq dernières années, elle est la première cause d’accidents de la route. Pour éviter les drames liés à l’alcool, il est indispensable de rester en dessous du taux maximum légal d’alcool au volant. → 0,2g/l d’alcool dans le sang pour les conducteurs en période probatoire et les conducteurs de transports en commun Chaque verre consommé fait en moyenne monter le taux d’alcool de 0,25g/l de sang → 0,5g/l d’alcool dans le sang pour les conducteurs aguerris Le taux d’alcool maximal est atteint : ½ heure après absorption à jeun 1 heure après absorption au cours d’un repas. L’alcoolémie baisse en moyenne de 0,10 g à 0,15 g d’alcool par litre de sang en 1 heure. Les sanctions prévues par le code de la route pour une alcoolémie positive sont une amende de 135€ et un retrait de 6 points ainsi que potentiellement un retrait de permis. Mais elles sont plus sévères suivant le taux d’alcoolémie du conducteur, pouvant aller jusqu’à la prison et 4500€ d’amende pour un taux d’alcoolémie supérieur à 0,8g/l d’alcool dans le sang.

© Andry rakotondravola
© Andry rakotondravola

Relâchement des comportements

1) Ceinture de sécurité En général, les automobilistes ont compris la nécessité de mettre la ceinture de sécurité aux places avant des véhicules. Cependant il n’est pas encore acquis que la ceinture est obligatoire aux places arrières. A ce propos, dans les 2 derniers accidents mortels dans la commune de Mtzamboro, les personnes décédées étaient passagers aux places arrières des véhicules impliqués et ne portaient pas la ceinture de sécurité. Les enfants de moins de 10 ans dans les véhicules ne sont pas toujours assis dans des sièges adaptés.
2) Le port du casque Les conducteurs des deux roues motorisées portent le plus souvent contrairement à leurs camarades des autres départements comme à la REUNION. Cependant se pose le problème d’homologation et la taille des casques portées. Il n’’est pas rares de voir un enfant conduit par son père avec un casque d’adulte. Il arrive également que les casque soient juste posés sur la tête des conducteurs et de leurs passagers, et non attachés.
3) La circulation inter file A Mayotte, même si les véhicules serrent à droite il ne reste pas suffisamment d’espace pour la circulation des deux-roues. Ces dernières sont persistent à utiliser la voie de gauche pour entreprendre des dépassements, souvent hasardeux. Malheureusement, des collisions entre cyclomteurs, ou entre véhicules légers et cyclomoiteurs, provoquent des accidents souvent graves. On constate également que les îlots implantés le long de la RN1 à Kaweni pour sécuriser les piétons en facilitant leur traversée de route sont systématiquement contournés par les conducteurs de deux-roues, qui se retrouvent ainsi en sens in verse de la circulation.
4) Le téléphone portable L’usage du téléphone portable et de l’oreillette au volant, en scooter ou à vélo est strictement interdit. Seul le kit bluetooth est toléré. L’usage du téléphone portable multiplie le risque d’accident par trois, les quelques secondes d’inattention que provoque la réception d’un appel ou un SMS sont suffisantes pour provoquer de graves accidents. On note encore des automobilistes ou des scootéristes qui décrochent alors qu’ils conduisent, au lieu de se garer pour passer leurs appels.
sécurité routière à Mayotte



Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play