publicité

Cavani, bientôt du neuf avec du vieux

Stade de Cavani 10 millions pour effacer une accumulation de manquements et d’erreurs de gestion.  

© Ali Chamsudine
© Ali Chamsudine
  • Ali Chamsudine
  • Publié le
Le stade de Cavani rénové, un peu plus de trente ans après son inauguration : Conseil départemental 6,8 millions d’euros et par l’Etat 3,6 millions d’euros. C’était un mois de septembre de 1987, la sélection de Mayotte emmenée par son capitaine Ali Assa avait tenu en échec Vauban Strasbourg, 2 buts partout.
© Ali Chamsudine
© Ali Chamsudine

A partir de ce jour, les finales de football et d’athlétisme se sont déroulées sur ce stade.
Des installations qui faisaient la fierté de l’île et quand les clubs mahorais ont été admis à participer à la Coupe de France en passant par la case « La Réunion », c’est à Cavani que le Tampon ou encore Saint Pierre ont affronté des mahorais.
Plus tard, en 2011, quand les formations de l’île accèdent directement au 7ème tour, c’est sur la pelouse de Cavani que les métros sont reçus. 
Le stade n’était pas aux normes mais une dérogation avait été accordée au football mahorais.
Et aujourd’hui, le stade de Cavani ressemble au colisée à Rome, dans son état actuel ; sans les gladiateurs, mais aussi sans le charme désuet et la renommée qui attirent les touristes.
Enfin les autorités mettent des l’argent, plus de 10 millions d’euros. Le prix des années de mauvaise gestion et de moyens pour assurer l’entretien.
Le gymnase de Cavani et celui de Labattoir ne sont pas non plus aux normes et doivent aussi être réparés, notamment au niveau des toits. Car là aussi, les plus belles pages du basketball de Mayotte y ont été écrites.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play