publicité

Elections chez les Républicains Hadadi Andjilani plaide non coupable

L’élection du président de la fédération Les Républicains à Mayotte est contestée.  Mal organisée, frauduleuse, bâclée, les adhérents, surtout ceux qui n’ont pas pu voter et qui ne sont pas forcément des pros Kamardine sont furieux.  

Maître Mansour KAMARDINE
Maître Mansour KAMARDINE
  • Par Chamsudine Ali
  • Publié le , mis à jour le
Et pourtant, le chargé de mission, Hadadi Andjilani qui a animé le comité d’organisation plaide non coupable. Au 15 décembre dernier, tout été clair. « Deux bureaux ont été jugés suffisants pour accueillir les militants à jour de leurs cotisations ». Paris avait tranché. Sauf que, en 15 jours les chiffres ont été multipliés par deux. Et, ce qui aurait du réjouir les organisateurs s’est transformé en cauchemar. Les bureaux de vote ont très vite été débordés et dépassés.
Beaucoup de personnes sont reparties sans avoir pu voter !
Comment expliquer cette arrivée massive d’adhérents à jour de leurs cotisations aux dernières minutes?
Et c’est là qu’apparaissent des suspicions. Des candidats auraient payé les cotisations de certains militants au dernier moment pour qu’ils votent en leur faveur. Certains parlent même d’adhérents fantômes à qui les adhésions et les cotisations ont été payées, juste pour l’occasion, mais qui ne seraient pas du parti Les Républicains.
Des allégations que Hadadi Adjilani rejette et renvoie tout le monde à la décision de la maison mère à Paris. C’est en effet elle, qui entérinera ou pas, les résultats en dernier ressort après’examen des  procès verbaux et des réclamations qui remonteront de Mayotte.
©

Et selon les résultats sortis des urnes  dimanche dernier au soir, c’est Mansour Kamardine qui est élu avec 58% des voix exprimées et Abdourahmane Soilihi « Ladjo »arrive en deuxième position avec 35%.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play