publicité

25 ans de prison contre le génocidaire rwandais arrêté à Mayotte

Les 25 ans de prison confirmés en apple contre Pascal Simbikangwa pour génocide et complicité et conspiration de génocide.

  • Par Chamsudine Ali
  • Publié le
Le ministère public a requis jeudi en appel 25 années de réclusion criminelle à l'encontre de l'ex-officier rwandais Pascal Simbikangwa pour son rôle dans le génocide des Tutsi en 1994.
L'accusation a réclamé en appel ,25 années de réclusion criminelle à l'encontre de l'ex-officier rwandais Pascal Simbikangwa pour son rôle dans le génocide des Tutsi en 1994 devant la cour d'assises de Seine-Saint-Denis.
La même  peine avait déjà été prononcée en première instance en 2014 :
La cour d'assises de Paris l'avait condamné à 25 ans de réclusion criminelle pour génocide et complicité de crimes contre l'humanité.
A Mayotte, "je travaillais personnellement, je donnais quelques cours de mathématiques au lycée", avait-il affirmé devant le tribunal, selon l’AFP.
Pascal Simbikangwa avait été arrêté à Mayotte où il était impliqué dans une affaire de trafic de faux papiers sous les faux noms de David Safari et Safari Senyamuhara. « Bien installé », il avait entamé des démarches de  régularisation. Et ce fut presque « par hasard », en interrogeant interpole que les autorités judiciaires de Mayotte sont tombées  sur l’avis de recherche contre Pascal Simbikangwa pour « génocide et complicité et conspiration de génocide», ainsi que pour « crime organisé».

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play