4 mois de prison avec sursis et 3 ans de privation des droits civiques contre des manifestants de février dernier

justice
justice grève
Deux membres du Collectif de défense des intérêts de Mayotte (Codim) ont été condamnés à 4 mois de prison avec sursis et 3 ans de privation des droits civiques pour violence sur personnes dépositaires de l'autorité publique. Les faits se sont déroulés pendant le mouvement social de mars.