mayotte
info locale

L'actualité régionale 13 Juin

vos rendez-vous
COMORES
COMORES

On attend toujours le nouveau gouvernement,  les paris vont bon train


Il était attendu pour lundi dernier, puis pour mardi soir. Hier c’était conseil des ministres donc on était sûr que c’était pour hier. Le journal de 20 heures de l’ORTC, la radio-télévision nationale, devait diffuser le communiqué hier soir. Rien. Toujours pas de fumée blanche du côté du palais de Beit Salaam. On parle maintenant d’aujourd’hui, ou peut-être demain vendredi.
En attendant les réseaux sociaux et les sites internet comoriens tournent à plein régime avec des pronostics : le ministre des affaires étrangères Mohamed Elamine Souefest donné sortant. Plus surprenant, d’autres pronostiquent la non-reconduction du ministre de l’intérieur Mohamed Daoudou, alias « Kiki », qui a pourtant été le plus fervent défenseur du régime et surtout pourfendeur de l’opposition.
Ce nouveau gouvernement doit marquer le démarrage d’un nouveau régime qui envisage 10 ans de pouvoir pour Azali.




MADAGASCAR

Les mariages précoces sont un fléau bien connu. Ce que l’on sait moins, c’est qu’ils touchent aussi les garçons, et particulièrement à Madagascar


Selon un rapport de l’UNICEF, Madagascar est le troisième pays au monde où l’on déplore les mariages précoces de jeunes garçons, derrière le Nicaragua et la Centrafrique. Le journal « Midi-Madagascar » a publié les témoignages recueillis par l’UNICEF. Par exemple Safidy, ce garçon est âgé de 15 ans. Il s’est marié quand il avait 12 ans avec Lena, qui elle n’avait que 10 ans. Safidy et Lena ont déjà un enfant, et ils doivent travailler pour subvenir à leurs besoins. Le jeune garçon dit qu’il ne sert à rien de courir les filles, et que ça coûte de l’argent. Les parents sont d’accord. La plupart du temps, ce sont eux-mêmes qui organisent ces mariages. Selon eux, c’est une manière de responsabiliser leurs enfants afin qu’ils ne deviennent pas des bandits. L’UNICEF mène campagne contre cette pratique qui prive les individus de leur enfance, et les contraint trop jeune à assumer des responsabilités, à être obligé de travailler, les privant d’études et d’opportunités professionnelles.


L’armée malgache se modernise, mais les nouveaux blindés ne font pas l’affaire


Le ministère de la défense était tout fier de présenter deux nouveaux véhicules blindés que l’on allait lancer aux trousses des dangereux bandits « Dahalo », voleurs de zébus, surarmés, déterminés à tuer, et qui n’hésitent jamais à tirer à la kalachnikov contre les véhicules des forces de l’ordre. Les deux nouveaux mastodontes ont donc été déployés mais leurs débuts ne sont pas brillants. L’un s’est enlisé dès qu’il a rencontré un tas de sable. Impossible de le dégager, son moteur n’est pas assez puissant. Le blindage est trop lourd. Il a fallu utiliser un camion pour le tracter.  L’autre est tombé en panne moteur avant sa première mission. Les mécaniciens s’emploient d’ailleurs à le retaper afin qu’il puisse au moins être prêt pour le défilé du 26 juin, fête de l’indépendance.




MAURICE

Le gouvernement annonce l’internet gratuit pour les familles les plus pauvres


11 000 familles devraient bénéficier à court terme de la connexion gratuite à internet, avant que la mesure ne soit généralisée pour les plus modestes. Cet effort pour réduire la fracture numérique est diversement apprécié comme le montre un reportage vidéo du journal « défimédia ». On y voit une maman désabusée, interrogée dans un bidonville, qui déclare carrément : « que voulez vous que j’ai à foutre de l’internet gratuit ? Je n’ai même pas l’eau courante, mes enfants vont à l’école en savates parce que je n’ai pas les moyens d’acheter des chaussures ». Une jeune fille interviewée est en revanche ravie de voir arriver l’internet chez elle mais elle ajoute, juste en passant, que ce serait bien qu’elle ait d’abord l’électricité.


 
Publicité