publicité

L'actualité régionale 14 Juin

© Beit Salam Présidence Union des Comores
© Beit Salam Présidence Union des Comores
  • Par Bruno Minas
  • Publié le , mis à jour le
COMORES

La composition du nouveau gouvernement a été annoncée hier soir


Contrairement aux bruits qui courraient ces derniers jours, il n’y a pas de changement aux postes clés des affaires étrangères et de l’intérieur. Mohamed Elamine Souef que l’on disait partant reste à la tête de la diplomatie comorienne ; et Mohamed Daoudou conserve le poste de ministre de l’intérieur.
On note l’entrée de Houmed Msaidié en tant que ministre de l’économie, fidèle d’entre les fidèles. Il avait été ministre de l’intérieur d’Azali il y a plus d’une dizaine d’années. Il avait orchestré la dernière campagne présidentielle.
Ahmed Ben Said Djaffar, directeur de la télévision devient ministre des télécoms, il est un ancien proche de l’ex président emprisonné Mohamed Abdallah Sambi.
Une femme en remplace une autre à la tête du ministère de la santé, Loub Yacout Zaidou. Le gouvernement ne fait pas beaucoup de places aux femmes ; on n’en compte que deux, secrétaires d’Etat compris.




MADAGASCAR

Antananarivo est connue pour ses embouteillages, mais cela devient de pire en pire


Les témoignages indignés se multiplient dans la presse et sur les réseaux sociaux. Une jeune femme raconte que pour aller de son domicile à son travail elle en a maintenant pour  trois heures de trajet. Comme elle est enceinte, elle ne peut pas faire des kilomètres à pied comme ses collègues. De plus en plus d’employés délaissent les taxis et les minibus pour marcher. Les retards au bureau sont de plus en plus fréquents. Les travaux routiers sont en cause : la ville a décidé de réparer le bitume en plusieurs endroits en même temps, ce qui aggrave une situation qui était déjà catastrophique. Les autorités cherchent tous les moyens de fluidifier le trafic. Les charrettes à bras sont désormais interdites sur les axes principaux, mais les pousseurs ont manifesté contre cette mesure. Le président Rajoelina a promis la construction de ponts routiers pour enjamber les carrefours les plus difficiles. En son temps, le président Ravalomanana avait fait construire une voie rapide de contournement, mais elle est aujourd’hui obsolète et tout aussi encombrée.




LA REUNION

Une histoire de mariage épouvantable devant le tribunal correctionnel de St Pierre


Elle est très bien résumée en un titre sur le site « Zinfos 974 » : « Le prince charmant passe sa nuit de noces avec une prostituée puis casse les dents de son épouse ». Cela s’est passé samedi dernier à St Pierre. Le jeune marié, qui a déjà beaucoup bu, veut poursuivre sa soirée de rêve dans une boite de nuit. Il entraine sa jeune épouse qui n’a pas vraiment envie d’aller en boîte. Qu’à cela ne tienne, il la laisse dans le taxi en proposant même au chauffeur de « s’occuper d’elle » si cela lui chante. Finalement le chauffeur la dépose sagement chez elle. Pendant ce temps, son nouvel époux trouve une prostituée en boite et passe une partie de la nuit avec elle, avant de rentrer à la maison. Et là il se met en colère et frappe sa femme, lui cassant deux dents. Et comme si cela ne suffisait pas, surprise au tribunal : une autre femme enceinte de lui est venue aussi porter plainte pour violences. Le tribunal l’a condamné à deux ans de prison ferme avec mandat de dépôt à l’audience.





SEYCHELLES

Les artisans seychellois sont formés à la fabrication de produits pour les touristes


Quand des touristes vont quelque part, ils veulent toujours acheter des produits locaux. Aux Seychelles l’offre est plutôt maigre. Autrefois on y achetait des carapaces de tortues de mer vernies, des coraux, des cocos de mer. Tout cela est totalement interdit de nos jours; et les visiteurs doivent souvent se rabattre sur de pseudos souvenirs artisanaux fabriqués à Madagascar ou même en Chine. Un atelier a donc été organisé localement pour apprendre à confectionner des chapeaux de paille, des robes de plage, des paréos, des bijoux. 10 artisans seychellois ont bénéficié de cette première formation et seront à même d’approvisionner les magasins d’hôtels, ou le duty-free de l’aéroport. L’expérience sera renouvelée. Ces productions ont un débouché assuré.




TANZANIE

L’interdiction des sacs plastiques est enfin appliquée à Dar-es-Salaam


Il n’a pas été simple d’abandonner les sacs plastiques dans la principale ville de Tanzanie. Maintes fois annoncée, maintes fois reportée depuis des années, l’interdiction est enfin entrée en vigueur il y a dix jours. Les commerçants sont tenus de distribuer des sacs en matière recyclable, une sorte de tissu feutré assez fragile, et payant. Le quartier de Kariako dans le centre de Dar es Salaam où se concentre l’activité commerciale change d’allure, les rues y étaient auparavant jonchées de sachets.

 
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play