publicité

L'actualité régionale 24 Juin

(GUY BOUCHET / PHOTONONSTOP / AFP)
(GUY BOUCHET / PHOTONONSTOP / AFP)
  • Par Bruno Minas
  • Publié le , mis à jour le
COMORES

Une manifestation d’opposition a été vite réprimée dans le sud de la  Grande Comore


Des jeunes partisans de l’ancien ministre des affaires étrangères Aboudou Soefo, candidat malheureux aux dernières élections des gouverneurs, ont investi hier après-midi les rues du village de Ntsinimwashongo dans le Mbadjini. Ils portaient des pancartes réclamant le « retour à l’état de droit » et « la fin de la dictature » en criant « Azali nalawe » (Azali dehors). Trois camionnettes de gendarmes sont vite arrivées pour disperser l’attroupement. 5 jeunes ont été arrêtés, dont 5 mineurs.



La Sécurité Routière des Comores livre des chiffres alarmants

On compte 17 morts au premier semestre de 2019, dont 12 en Grande Comore. 29 personnes ont été grièvement blessées, et 55 plus légèrement, indique le service  sécurité routière de la gendarmerie sur sa page Facebook :
« Pour ce qui est des causes, 14 accidents sont dûs à la somnolence du chauffeur et douze à une traversée brusque des piétons. On fait état aussi de 9 cas d’accidents causés par la fatigue et 5 accidents par la conduite en état d’ivresse.





MADAGASCAR

Le Canal des Pangalanes :  le grand projet touristique que le président malgache veut mener à bien pendant son mandat


De Tamatave, jusqu’à Farafangagna sur la côte Est à près de 800 kilomètres, cette sorte d’autoroute aquatique entre la terre ferme et une longue bande de mangrove qui la sépare de l’océan ne demande qu’à être exploitée. Le président Andry Rajoelina défend ce projet. Le long de cette longue voie fluviale, il verrait bien la construction de plusieurs grands hôtels de standing qui accueilleraient des croisiéristes. L’idée n’est pas nouvelle, mais elle est restée jusqu’à présent dans les cartons. Il faut d’abord draguer ce long canal. En de nombreux endroits, des bancs de sable empêchent la circulation des navires. Des marocains étaient prêts à investir dans l’ouverture de ce canal. Le roi du Maroc l’avait annoncé lors d’une visite sous le régime précédent. Des appels d’offres seront bientôt lancés a annoncé le président Rajoelina. Il veut faire du tourisme un pilier de l’économie malgache. On s’attend à ce qu’il en reparle après demain mercredi 26 juin, jour de la fête nationale.



Attention aux faux billets qui refont leur apparition

La semaine dernière des faussaires ont été arrêtés à Antananarivo alors qu’ils écoulaient de fausses coupures de 20 000 ariary. C’est le plus gros billet de la monnaie nationale, sorti depuis moins de deux ans, il représente environ 5 euros. Les trafiquants profitent de la confusion actuelle dans le pays où circulent pas moins de 13 coupures différentes de billets en ariary. Les anciens billets ont toujours cours aux côtés des nouveaux. Déjà le passage du franc malgache à l’ariary il y a quinze ans avait semé le trouble et de nombreux consommateurs avaient été victimes de diverses escroqueries. Les faussaires arrêtés récemment ne se contentaient pas de fabriquer de la fausse monnaie, mais aussi des faux diplômes universitaires et de faux relevés de notes au baccalauréat.


 
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play