publicité

L'actualité régionale 28 Mars

CARTE COI
CARTE COI
  • Par Bruno Minas
  • Publié le
COMORES

L’opposition veut installer un « Conseil National de Transition »


Les 12 candidats opposés à Azali dans le scrutin du 24 mars se sont réunis hier et ont décidé de former un « Conseil National de Transition » dont la teneur sera présentée aujourd’hui. Mais on sait déjà qu’il s’agira d’une sorte de gouvernement parallèle. Dans une lettre ouverte adressée  hier soir à l’armée, le candidat Mohamed Soilihi – alias « campagnard » - a demandé aux militaires « de se ranger aux côtés de la légalité et du peuple comorien ». Il faut rappeler que « Campagnard » est colonel, ancien chef d’Etat Major de l’armée. Il s’adresse à ses « frères d’armes ».
Parallèlement, on apprenait hier soir que le consulat des Comores à Majunga à Madagascar a demandé aux autorités portuaires de ne laisser partir aucun bateau à destination des Comores. A Majunga vivent de nombreux comoriens, dont d’anciens militaires reconvertis dans la sécurité privée.
Arrêter le trafic depuis Madagascar risque d’avoir pour conséquence de priver les Comores de denrées alimentaires.

Signe de la nervosité ambiante : le ministre de l’intérieur a fait arrêter l’impression du journal « La Gazette des Comores » qui devait paraître ce jeudi matin.


Pendant ce temps, le camp Azali a célébré la victoire hier à Moroni

La fête a été organisée sur le parking d’un hôtel où le président a été accueilli par des youyous et des chants rythmés des femmes faisant balancer leurs éventails et leurs plus beaux bijoux.
Dans la capitale, les activités commerciales reprenaient normalement hier. Les comoriens semblent en tout cas « cacher leur joie » en contraste avec le score triomphal de 60,7% officiellement affiché.




OCEAN-INDIEN

C’est officiel, le pape François se rendra dans l’Océan Indien au mois de  septembre prochain


Le Vatican a annoncé hier les dates de cette tournée : du 4 au 10 septembre. Le souverain pontife ira d’abord au Mozambique, à Maputo la capitale. Le programme ne dit pas encore précisément s’il se rendra dans les zones ravagées par le cyclone Idai plus au nord. Ensuite ce sera Madagascar. Le cardinal Désiré Tsarahazana avait vendu la mèche l’année dernière. Et enfin Maurice, où Jean-Paul 2 était allé il y a trente ans, en 1989, à Rodrigues aussi d’ailleurs comme à la Réunion.
 Mais cette fois la Réunion ne fait pas partie du programme.




RODRIGUES

Le 1er ministre mauricien et plusieurs membres du gouvernement vont se rendre à Rodrigues aujourd’hui, où le bilan de passage de Joaninha est lourd


Pour les éleveurs et les agriculteurs de Rodrigues, ce cyclone a été catastrophique : Plus d’un millier d’animaux perdus. 200 plantations ravagées. Hier soir  il y avait encore 87 personnes dans les centres de refuge. Ils étaient plus de 400 au plus fort de la tempête. Il y a même des gens qui sont revenus dans les centres après avoir constaté que leur maison était inhabitable. Il y a eu des maisons détruites.
Le premier ministre mauricien  Pravind Jugnauth a salué le courage des rodriguais qui reconstruisent leurs habitations, remettent en état leurs cultures sans attendre. « Ils sont débrouillards » dit-il.
Un bateau chargé de céréales et de semences prend la mer pour Rodrigues, et une partie du gouvernement se rend sur place ce jeudi matin. 
 
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play