mayotte
info locale

L'actualité régionale 6 Décembre

vos rendez-vous
Océan indien
COMORES

A Moroni, les journalistes se mobilisent pour obtenir la libération de Oubeid Mchangama


Le journaliste de « Facebook » FM a été arrêté il y a une semaine lors d’une manifestation de femmes. Il est accusé d’avoir troublé l’ordre public en participant à une manifestation interdite. Or il n’a cessé d’expliquer qu’il n’était pas là pour manifester mais pour couvrir la manifestation.
En soutien, des journalistes campent devant la prison de Moroni. Ils exigent sa libération au nom du respect de la liberté de la presse. Il y a une autre raison pour laquelle ses soutiens se mobilisent pour exiger sa libération : Oubeid Mchangama doit se marier, le mariage est prévu aujourd’hui même.




MADAGASCAR

Les malgaches n’en ont pas fini avec les passages aux urnes. Après les présidentielles, les législatives, et les municipales, un référendum constitutionnel est annoncé en 2020


Cela fait longtemps que le président Andry Rajoelina essayait de caser son référendum dans un calendrier électoral bien encombré. C’est la réforme à laquelle il tient le plus. Le président veut supprimer le Sénat ; il l’a dit pendant sa campagne,  il considère que cette institution ne sert à rien et qu’elle coûte de l’argent. Andry Rajoelina veut aussi revoir la décentralisation en supprimant les provinces actuelles, qui seraient remplacées par des régions placées sous l’autorité de gouverneurs aux pouvoirs étendus. La constitution malgache est assez compliquée à modifier car un article, l’article 163, dit qu’il est interdit de changer la forme de l’Etat et la séparation des pouvoirs. Cela promet des débats intenses en 2020.





OCEAN INDIEN


La COI, la Commission de l’Océan Indien, adopte une plateforme pour faciliter les échanges de produits alimentaires entre les îles


Comme dans toutes les institutions, à la COI on aime les sigles. Cette initiative s’appelle PRESAN – Programme Régional pour la Sécurité Alimentaire et la Nutrition. On part d’un constat simple : certaines îles comme les Seychelles importent pratiquement toute leur alimentation, parfois de très loin. D’autres comme Madagascar, produisent beaucoup mais n’arrivent pas à exporter. Pourquoi les Seychelles importent-elles leurs oignons d’Inde alors qu’ils pourraient venir de Madagascar.
Une fois le problème posé : on se heurte à une réalité. Il n’y a aucun transport de fret entre Madagascar et les Seychelles. A cela s’ajoutent des problèmes sanitaires : certains pays ne respectent pas les normes phytosanitaires élémentaires. Ainsi par exemple qui va acheter les tomates des Comores abondamment arrosées de pesticides dangereux ?  
Ce programme PRESAN a donné lieu à maintes études et réunions d’experts. 





TANZANIE

Un plan quinquennal pour sauver les girafes vient d’être lancé en Tanzanie


Il n’y a pas que les éléphants qui sont en danger d’extinction à cause des braconniers chasseurs d’ivoire. Les girafes aussi sont chassées pour différentes raisons. La queue de la girafe est considérée comme un signe de pouvoir depuis la nuit des temps. Plus récemment une légende a laissé croire que la moelle des os de girafe était un remède puissant pour combattre le SIDA. Les moyens de capture sont cruels, des pièges sont installés dans des arbres dans la savane pour les attraper par le cou.  Leur population sur tout le continent africain ne dépasserait pas 100 000 ; dont 29 000 recensées en Tanzanie. Un institut  pour la protection de la faune annonce donc un plan de sauvegarde sur 5 ans ; il s’agit non seulement de lutter contre le braconnage mais aussi contre une maladie de peau qui décime les girafes.