publicité

L'actualité régionale à travers la presse 10 Octobre

Canal de Mozambique et Madagascar © NG
© NG Canal de Mozambique et Madagascar
  • Par Bruno Minas
  • Publié le
MADAGASCAR


Le Pape François se rendra à Madagascar en 2019




C’est une grande, une immense nouvelle pour les très nombreux chrétiens de la grande-île. Elle a été annoncée hier par  Le cardinal de Madagascar Désiré Tsarahazana à l’occasion d’un point de presse tenu au Vatican. Des sources au sein du Vatican ont par ailleurs déclaré que ce voyage serait l'une des étapes d'une tournée dans plusieurs pays du continent africain. L’année prochaine cela fera trente ans qu’un pape ne s’est pas rendu à Madagascar. La dernière fois, Jean-Paul II y avait fait  une visite mémorable en 1989, rassemblant des foules énormes, à Antananarivo et Fianarantsoa.



La logistique se met en place pour les élections présidentielles de Novembre

De gros moyens aériens et terrestres sont mis en œuvre pour acheminer le matériel de vote. Les bulletins, les enveloppes, les formulaires de procès verbaux  sont confectionnés en Afrique du Sud. Ils ont commencé à arriver depuis ce week-end par avion. D’autres livraisons sont prévues aujourd’hui. Le journal « l’Express de Madagascar » rapporte qu’une quinzaine de camions militaires ont transporté ces précieux documents sous forte escorte policière et militaire à la base aérienne d’Ivato. De là ils seront dispatchés dans les provinces dans une semaine. Le bulletin des présidentielles est un bulletin unique, il compte les noms et les photos des 36 candidats. Les électeurs devront cocher. C’est une des façons de limiter la fraude.




COMORES

Le camp présidentiel comorien souhaite reprendre le dialogue avec l’opposition


Le journal « Al-Watwan » écrit qu’ « après la rupture, l’heure est à la recherche d’un consensus pour reprendre les négociations entre le pouvoir et l’opposition. Toutefois, l’on est loin d’une convergence des positions des deux parties. Quand la mouvance présidentielle se veut optimiste et met l’accent sur la bonne volonté du chef de l’Etat caractérisée par l’abrogation de l’arrêté «Barwane» (qui interdisait les manifestations) ou encore la mise en place de la commission des droits de l’Homme, l’opposition campe sur sa position quant aux mesures d’apaisement. Elle dénonce le fait qu’aucune «mesure substantielle n’ait été prise».
L’une des revendications fortes est la remise en liberté des personnes détenues au lendemain du référendum de juillet dernier.




LA REUNION

Pas de pitié pour les migrants Sri-Lankais, ils ont été reconduits


Les huit Sri-Lankais arrivés samedi dernier à la Réunion à bord d'un bateau de pêche ont été renvoyés chez eux sur décision du préfet. 

Ils ont décollé de Saint-Denis hier soir pour le Sri Lanka, via Maurice, et sous l'escorte d'agents de la PAF.
Ils avaient payé plusieurs milliers de dollars chacun à des passeurs pour organiser leur migration jusqu'à la Réunion. 

Le site réunionais « Zinfos 974 » note que « peut-être que cette politique sévère de la France découragera leurs compatriotes de tenter la même aventure ».




SEYCHELLES

Le président du Sri Lanka est en visite aux Seychelles


C’est un événement car c’est la première visite d’Etat que reçoit le président seychellois Danny Faure depuis son entrée en fonction en 2016. Les Seychelles ne sont pas sur la route habituelle des chefs d’Etat. Le président sri-lankais vient surtout parler d’échanges économiques. « Seychelles News Agency » note qu’il y a trois vols directs par semaine entre le Sri Lanka et les Seychelles et qu’ils sont toujours pleins. De nombreux ouvriers sri-lankais travaillent dans les chantiers de construction aux Seychelles.



LA REUNION

Un député s’insurge contre le recrutement de cadres à Paris pour l’outremer


Le député Jean-Hugues Ratenon, qui siège avec la France Insoumise, s'indigne que le salon dédié à l’emploi la semaine dernière à Paris dédiait  toute une zone aux offres "outre-mer" avec le slogan"Votre emploi en outre-mer ? Pour ceux qui souhaitent prendre le large".
Le député exprime son indignation : «  Dans un département comme la Réunion qui compte 180 000 chômeurs dont de très nombreux diplômés, ce recrutement sur le plan national peut être considéré comme une provocation. Car pourquoi ces entreprises n’embauchent-elles pas à La Réunion ? »
Le député a obtenu une audience chez le préfet de la Réunion, il ne compte pas en rester là et souhaite que l’ensemble des politiques se saisisse de cette affaire.



MAURICE

Les français sont de plus en plus attirés par l’expatriation à l’île Maurice


Le site « Defimédia » rapporte qu’environ 10 000 français ont fait le choix d’investir et de vivre à Maurice. Quelques uns sont interviewés et vantent évidemment la qualité de vie : le soleil, les plages, la cuisine, la musique, la facilité de trouver des produits européens… Mais pas seulement. La fiscalité est un vrai plus : Pas de droits de succession, pas de taxe sur la plus-value, pas de taxe de taxe d’habitation, ni de taxe foncière, pas de taxe sur les dividendes, et un impôt sur le revenu qui n’excède pas 15%




MOZAMBIQUE

Trois grands supermarchés de la capitale fermés par surprise, du jour au lendemain


Les supermarchés « Central » étaient entrés dans les habitudes des consommateurs de Maputo depuis 2016. Mauvaise surprise la semaine dernière : les clients, comme les employés, ont trouvé porte close. La société mère portugaise qui possède cette chaîne a décidé de fermer ses magasins sans prévenir personne, pas même les salariés. 400 personnes se retrouvent brutalement au chômage. La direction aura  préféré les prendre par surprise plutôt que de risquer un conflit social. La direction assure qu’elle a prévu des indemnisations. On comprend mieux pourquoi, ces derniers temps, les prix devenaient de plus en plus intéressants,  marchandises étaient bradées pour vider les stocks.



TANZANIE

« J’évite de voyager pour économiser de l’argent » déclare le président Tanzanien



Le président John Magufuli est réputé pour être un chef d’Etat particulièrement casanier. Pendant la première année après son élection en 2015, il n’a pas mis les pieds en dehors de la Tanzanie ; et depuis lors il se déplace le moins possible. Récemment il ne s’est pas rendu aux Nations Unies pour l’Assemblée générale à New-York et s’en est expliqué devant la presse. « Le ministre des affaires étrangères fait ça très bien » dit-il, « c’est son job. Cela coûte beaucoup moins cher si c’est lui que si c’est le président ». En Tanzanie, certaines mauvaises langues disent que John Magufuli a en réalité peur de prendre l’avion.




La Tanzanie a un grand besoin d’ophtalmologistes


Dans ce pays d’environ 55 millions d’habitants, il que 50 médecins des yeux. Autrement dit un médecin pour plus d’un million de personnes. L’Organisation Mondiale de la Santé préconise un minimum d’un ophtalmologue pour 400 000 personnes. La situation est difficile en ville, elle l’est encore plus en zone rurale. En revanche le pays ne manque pas de charlatans qui prescrivent n’importe quoi aux personnes qui ont des problèmes de vue. Le ministère de la santé annonce qu’il y aura des contrôles et des arrestations de faux médecins.




  1 539 148 247
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play