publicité

L'actualité régionale à travers la presse 14 juin

  • Par Bruno Minas
  • Publié le
COMORES
Les Comores ont réalisé hier un exercice d’alerte pour les autorités ; il y était question d’un séisme suivi d’un tsunami.


L’autorité de l’aviation civile n’a pas fait dans la demi-mesure en imaginant un séisme de magnitude 9, le plus destructeur qui puisse exister, suivi d’une vague de tsunami de 16 mètres de hauteur. Cet exercice d’alerte version scénario catastrophe hollywoodien n’était pas destiné au grand public mais on ne sait par quel miracle le document descriptif s’est retrouvé sur les réseaux sociaux,  largement partagé. Comme on dit dans les films : « Toute ressemblance avec une situation existante est purement fortuite ».



COMORES
La condamnation d’Ahmed Barwane à un an de prison avec sursis fait débat.


Peut-on interdire à un chef d’un parti politique de s’exprimer ou de mobiliser ses troupes pour manifester pacifiquement? La question est posée par le journal « Al Watwan » qui donne la parole sur ce sujet à l’opposition et aux tenants du pouvoir. Sans surprise, dans l’opposition on s’insurge contre cette manière de réduire au silence le secrétaire général de « Juwa ». Pour le camp Azali c’est une nécessité d’ordre public.



MADAGASCAR
L’opposition crie au scandale après la nomination du nouveau gouvernement.


« Nous avons été humiliés », « on nous a piégé » disent les manifestants qui se retrouvent tous les jours sur la place du 13 mai à Antananarivo. On peut y voir des banderoles où il est écrit à l’attention du président : « Rajaonarimampianina dégage ! ». Les députés d’opposition qui sont à la tête du mouvement ne décolèrent pas après avoir constaté que le gouvernement formé par le premier ministre « de consensus » fait la part belle aux partisans du camp présidentiel. « La fin de la crise politique reste très incertaine » titre le site de RFI.


MADAGASCAR
Encore un enlèvement d’homme d’affaire « Karane »


Mustafa Hiridjee a été enlevé par des hommes armés dans sa voiture alors qu’il quittait son bureau. La famille Hiridjee est très connue dans tout l’océan indien, ce sont eux qui possèdent la compagnie téléphonique « Only ». Ils sont aussi dans la distribution d’essence et dans l’immobilier. Récemment  un opticien,  Navage Veldjee, a été enlevé puis libéré au bout de 15 jours, sans doute après versement d’une rançon. La communauté française d’origine indienne de Madagascar vit dans la terreur des enlèvements. Ils se multiplient en ce moment.



MOZAMBIQUE
Il y a eu une prise d’otages dans un supermarché de Pemba hier matin.


Le magasin venait d’ouvrir, une vingtaine de personnes se trouvaient à l’intérieur quand un groupe armé a fait irruption, prenant tout le monde en otage. La police est arrivée, et après on ne sait pas trop ce qui s’est passé. Du côté des autorités on dit que tous les otages ont été libérés après plusieurs heures de négociations. D’autres sources parlent de panique dans ce quartier du centre ville de Pemba.
Evidemment, chacun fait le lien avec la présence des « Chababs », ce groupe armé islamiste qui sème la mort dans la province de Cabo Delgado.
Comme à l’accoutumée, les autorités minimisent. Cette province a des réserves de gaz où des brésiliens ont prévu d’investir. « Tout va bien, pas de risque » a même assuré hier  l’ambassadeur du Brésil au Mozambique.



MAURICE
La revue littéraire « Project ‘Iles » est à l’île Maurice


Après un numéro consacré à  la littérature et aux arts de Mayotte, la revue Project-îles  nous fait découvrir ou re-decouvrir Ananda Devi, l’une des grandes figures de la scène littéraire de l’océan indien, et d’autres écrivains et artistes de l’île Maurice. Le huitième numéro de project-iles  Le numéro est disponible à « la maison des livres », à la bouquinerie de Passamainty, et au « fil du kalam » à Chirongui.



L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play