publicité

L'actualité régionale à travers la presse 23 Novembre 2018

Le barrage de Gillot à Saint-Denis. © IMAZ PRESS
© IMAZ PRESS Le barrage de Gillot à Saint-Denis.
  • Par Bruno Minas
  • Publié le
LA REUNION

La nuit dernière a été relativement calme


« Ce jeudi soir, et pour la seconde journée consécutive, La Réunion s’est endormie un peu plus sereinement » écrit ce matin le « Journal de l’Ile de la Réunion » sur son site internet. Quelques incendies de poubelles sur les hauteurs de St Denis, et un rassemblement au Port, bravant le couvre-feu, mais rien de comparable avec les nuits précédentes. Le couvre-feu, en principe, s’arrête aujourd’hui sauf nouvel ordre. Des renforts sont arrivés et la ministre des outremers Annick Girardin a annoncé qu’elle arriverait bientôt.


Les gilets jaunes sont toujours aussi mobilisés, et il commence à y avoir de sérieux problèmes d’approvisionnement

Les barrages routiers reprennent un peu partout dans l’île ce vendredi matin. Les supermarchés qui ont pu ouvrir hier ont été pris d’assaut par des hordes de clients se bousculant dans les rayons. De véritables embouteillages de caddies enchevêtrés que les consommateurs ont rempli autant qu’ils le pouvaient. Il y avait même, selon des témoins, des clients qui volaient dans les caddies des autres. Beaucoup de rayons d’alimentation ont été vidés comme à la veille d’un cyclone.
Les gilets jaunes du sud ont organisé un marché forain dans la commune du Tampon, invitant les producteurs à venir vendre directement leurs produits frais aux consommateurs.


Les revendications commencent à se structurer


Une liste de revendications circule depuis hier sur les réseaux sociaux. Elle va bien au-delà du problème des prix des carburants. On y insiste notamment sur le thème de l’équité des revenus et des prix
« Soit les salaires, minimas sociaux, SMIC sont alignés avec la fonction publique (indexation) 

Soit les prix des produits sont alignés avec les prix pratiqués avec la métropole (le différentiel étant pris en charge par l’Etat, ou alors il y a un réel encadrement des prix pratiqués à la Réunion) »





COMORES

Après une première tentative ratée, le gouvernement essaie une nouvelle fois de faire passer les lois d’habilitation


Le parlement sera à nouveau réuni demain samedi 24 Novembre. Il s’agit pour le président Azali de faire voter par les députés une loi l’autorisant à modifier seul le code électoral pour l’adapter à la nouvelle constitution. Dans un article publié dans « La Gazette des Comores », Faiza Soulé Youssouf explique pourquoi la pilule ne passe pas : « Il s’agit de donner au président le pouvoir de légiférer sur le code électoral, le juge électoral et les conditions d’éligibilité d’une élection dans laquelle il sera lui-même candidat ».
Si la pilule ne passe pas dans l’opinion et quelques observateurs politiques, rien ne dit que les députés, même d’opposition,  ne vont pas la voter quand même.




MADAGASCAR

Le candidat Marc Ravalomanana ne conteste plus les résultats du premier tour



L’équipe de campagne de l’ancien président a annoncé qu’elle se rangeait finalement aux résultats proclamés par la Commission électorale.
« Notre décision a été prise pour l’intérêt supérieur de la Nation et pour la
préservation de la souveraineté nationale » dit une avocate proche du candidat, « même si nous avons constaté des irrégularités au niveau des procès-verbaux ; Le candidat Marc Ravalomanana ne veut pas plonger le pays dans une situation de troubles. »



Un nouvel enlèvement de français d’origine indienne a eu lieu à Tamatave


Arman Kamis, patron d’une coopérative de transport de marchandises, a été kidnappé mercredi dans son bureau, emmené par 5 individus armés. Son véhicule a également disparu. Cela s’est passé en plein jour devant témoins. Ceux qui ont assisté à la scène ont indiqué que les kidnappeurs ont fait montre d’un grand calme  et professionnalisme. Selon eux, ces professionnels de l’enlèvement pourraient être des militaires. La famille s’attend maintenant à devoir payer une rançon.





MAURICE


Facebook est au centre d’une nouvelle controverse



Cette fois il s’agit du parlement : Un jour de forte pluie, un  député a filmé en direct sur « Facebook Live » une fuite d’eau dans la salle du parlement pendant les débats. La vidéo a eu beaucoup de succès et a été largement partagée. La présidente du parlement n’a pas du tout apprécié cette couverture en direct et a lancé un sévère avertissement aux parlementaires sur l’utilisation des téléphones portables. Cela se passe au moment où le parlement doit débattre de la « loi Facebook » punissant les auteurs de commentaires désobligeants sur les réseaux sociaux.





SEYCHELLES

Les Seychelles vont organiser le premier concours de « miss sourde » de l’Océan Indien


Il s’agit d’un concours de beauté pour femmes malentendantes. « Miss Sourde » Afrique existe déjà depuis 7 ans. L’événement est organisé ce week-end par l’Association des personnes malentendantes des Seychelles. Il réunira au moins neuf pays africains. La miss sourde Afrique est venue pour remettre sa couronne, il s’agit d’une jeune femme originaire de Namibie.




MOZAMBIQUE

Les petits footballeurs mozambicains sont pleins d’espoir. Le FC Porto recherche de très jeunes talents


La journal « O Païs » rapporte qu’une équipe de recruteurs du FC Porto, l’équipe championne du Portugal, est au Mozambique et va sillonner tout le pays à la recherche de très jeunes talents. Les meilleurs seront enrôlés dans l’équipe espoir du club portugais, à Porto dans l’ancienne puissance coloniale. Cela va se bousculer au portillon. La photo qui illustre l’article du quotidien mozambicain montre des jeunes d’à peine dix ans, en tenue dépenaillée, jouant pieds nus  dans la poussière d’un terrain dépourvu de pelouse. Ces enfants vont donner le meilleur d’eux-mêmes pendant  cette tournée de chasseurs de talents.



 
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play