Dans l'affaire dite de la SPL976, l'ancien président du conseil départemental condamné à 3 mois avec sursis

justice
Les voeux de Daniel ZAIDANI
Daniel Zaidani condamné à 3 mois de prison avec sursis dans l’affaire de la Société Publique Locale 976. L’ancien président du conseil départemental a été reconnu coupable pour atteinte à l’égalité des marchés publics.
C’est le dénouement d’une affaire qui dure depuis plusieurs années, et qui fait les choux gras de la presse locale. La SPL976 a été créée en 2012 sous Daniel Zaidani alors président du conseil départemental. L'objectif principal était de réaliser des grands projets pour Mayotte. Mais au bout de quelques années, aucun projet n’avait vu le jour; et la chambre régionale des comptes y est allée de son rapport sans embages.

Les magistrats soulignaient dans leur rapport d'un 'gouffre financier' et dénonçait de "procédures irrégulières", pour au final mettre en doute l'objectif réel de cette structure.Toujours dans ce dossier, Said Issouf, directeur général de la SPL976 est également poursuivi pour atteinte à l’égalité des marchés publics et d’abus de bien social. Il a été reconnu coupable pour atteinte à l’égalité des marchés publics et pour le chef d'abus de bien social. Il écope de six mois de prison avec sursis.

Said Issouf, Daniel Zaidani et le procureur ont 20 jours pour faire appel. Le procès a eu lieu il y a une semaine tout juste, c'était mercredi 1er juillet dernier.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live