Ali Nizary : « Il y a des familles mahoraises exemplaires, il faut les aider »

zakweli
Ali Nizary
©Mayotte la 1ere
Ali Nizary, président de l’UDAF (Union Départementale des Associations Familiales) était l’invité de Zakweli ce mercredi.
Selon Ali Nizary, « la visite du secrétaire d’Etat à la famille Adrien Taquet était une bonne chose » ; « j’ai pu organiser une rencontre à Dembeni entre le ministre et des familles mahoraises ». « Il y a des familles mahoraises exemplaires. Il faut accompagner ces familles, valoriser leur rôle ». Le président de l’UDAF alerte cependant sur le fait « qu’il ne peut pas y avoir de politique familiale efficace avec la situation de l’immigration ».

Interrogé sur le refus du gouvernement de transférer les mineurs isolés dans d’autres départements, en raison de « l’appel d’air » que cela constituerait pour l’immigration, Ali Nizary rejette cet argument : « ce n’est pas une raison. Quoiqu’il arrive, Mayotte sera toujours un appel d’air. La France a des valeurs de solidarité, je suis surpris que Mayotte ne puisse pas compter sur la solidarité nationale ». Il en va de même, selon lui, de l’égalité des droits sociaux réclamée depuis longtemps.

S’il salue la subvention de deux millions d’euros accordée aux associations s’occupant de l’enfance, le président souhaiterait cependant qu’une commission mixte Etat- Département contrôle la bonne utilisation de ces fonds.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live