publicité

En attendant Jean–Michel Blanquer, les attentes de l’Union départementale des associations familiales

Le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer est attendu à Mayotte les 27 et 28 août prochain. Le président de l’Udaf Mayotte Ali Nizary nous a confié les fortes attentes des familles pour faire face à la situation difficile de l’éducation dans le département.

  • Par Emmanuel Tusevo
  • Publié le , mis à jour le
Emmanuel Tusevo-Diasamvu : Voulez-vous rappeler ce qu’est l’Union départementale des associations familiales de Mayotte et ses missions ?

Ali Nizary : L’Udaf, c'est l'Union départemental des associations familiales. Il existe une Udaf par département. A Mayotte, notre union a été créée en novembre 2014. Ses 4 missions sont définies par le code de l'action sociale et des familles à savoir:
  • donner son avis sur toutes les questions familiales
  • représenter les familles dans les commissions et conseils
  • gérer des services d'intérêt familial, soit à son propre initiative ou à la demande des pouvoirs publics
  • aller en justice dès lors que les intérêts matériels et moraux des familles se trouvent menacés.
Aujourd'hui notre institution gère 2 services, le service de médiation familiale et le service des tutelles. Elle regroupe 18 associations familiales adhérentes.
© AFP.
© AFP.

Quelles sont vos attentes de la visite du ministre de l’Education nationale à Mayotte?

Nos attentes sont nombreuses: permettre aux familles de jouer un rôle important dans les établissements scolaires, donner les moyens nécessaires à nos écoles pour leur bon fonctionnement, au même titre que dans les autres départements. Le coût de scolarité de l'élève à Mayotte doit aussi être le même qu'ailleurs. Enfin, revoir considérablement le nombre d'élèves par classe et apporter les solutions qui s'imposent selon la loi. Nous attendons également un vrai plan de construction des écoles. Sur cette question, l'Udaf rejoint les revendications de certains syndicats de la place. Conçernant la qualité de l'enseignement, l'Udaf attend une vraie politique et une organisation sérieuse en matière des cantines scolaires et tous types de services qui vont favoriser les conditions d'accueil de nos enfants dans les établissements scolaires. Enfin, mettre en place les moyens nécessaires pour sécuriser nos établissements scolaires, et donc protéger nos enfants.

Dans votre message de rentrée scolaire, vous dîtes que l’éducation est l’affaire de tous. Que voulez-vous dire par cela?

L'éducation, affaire de tous : tout le monde doit s'impliquer et jouer un rôle: élus, parents, enseignants et associations. Nous devons tous être des éducateurs de l'ensemble de nos enfants.

Vous souhaitez une rentrée scolaire de qualité. Avez-vous des craintes que ça se passe mal? Par avance, vous touchez du bois pour que l’année scolaire aille à son terme. Que redoutez-vous?

On espère une rentrée de qualité, sans incident entre les différents partenaires de l'éducation. Ensuite, que chaque enfant qui en a le droit puisse y accéder. Enfin que les parents aient les moyens d'équiper les enfants. Concernant l'année scolaire, on espère que les enfants ne seront pas privés, à un moment donné, par des mouvements sociaux par exemple.

Vous insistez sur le fait que l'avenir de Mayotte dépend de l’éducation des enfants ?

Plus on a des jeunes diplômés, plus le niveau de développement du pays est élevé. C'est aussi une solution pour lutter contre le chômage, pour créer de l'emploi et donc de richesse. C'est enfin un moyen de lutter contre la délinquance. Le ministre Jean-Michel Blanquer doit se rendre compte du poids de l'immigration sur l'école à Mayotte. C'est un facteur déstabilisant de notre système scolaire et il faut en tenir compte dans les réflexions et l'organisation de l'école ici.

EMMANUEL TUSEVO-DIASAMVU

SUR LE MÊME SUJET :

Jean-Michel Blanquer en visite à Mayotte les 27 et 28 août 2018
https://www.linfo.re/ocean-indien/mayotte/jean-michel-blanquer-en-visite...


La CGT Educ’action Mayotte dénonce une rentrée scolaire marquée du sceau de la précarité

https://la1ere.francetvinfo.fr/mayotte/attendant-jean-michel-blanquer-cg...

En attendant Jean–Michel Blanquer, les attentes de l’Union départementale des associations familiales

https://la1ere.francetvinfo.fr/mayotte/attendant-jean-michel-blanquer-mi...

Le SNUIPP rappelle que le système éducatif à Mayotte est très malade :

https://la1ere.francetvinfo.fr/mayotte/attendant-jean-michel-blanquer-sn...



 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play