publicité

Au lendemain des législatives

Dès le lendemain de l’élection législative, une tentative d’attentat a eu lieu hier sur les Champs Elysées à Paris. Une voiture piégée lancée contre un fourgon de gendarmerie

  • Par Chamsudine Ali
  • Publié le , mis à jour le
Cela s’est passé dans le bas de l’avenue des Champs Elysées. Le véhicule était chargé de bouteille de gaz. Le choc avec le fourgon de gendarme a tué le conducteur du véhicule piégé. On a retrouvé des armes à bord de la voiture. Le conducteur est fiché S.
Le ministre de l’intérieur Gérard Collomb s’est rendu sur les lieux et il a réaffirmé la volonté du gouvernement de renforcer les dispositifs anti-terroristes, notamment les mesures de surveillance individuelles qui ont soulevé des polémiques pendant la campagne électorale.

Quelques changements sont annoncés dans l’équipe gouvernementale.
 
Comme le veut la tradition après chaque élection législative, le premier ministre Edouard Philippe a remis la démission de son gouvernement. Une nouvelle équipe légèrement remaniée va donc être annoncée d’ici à demain. Richard Ferrand quitte son poste de ministre et rejoindra l’Assemblée où il vient d’être réélu. Il devrait briguer la présidence du groupe « La République en Marche ».  Ancien bras droit d’Emmanuel Macron pendant la campagne, Richard Ferrand avait été mis en cause dans une affaire immobilière, sans toutefois être mis en examen. Il a été élu députré dans sa circonscription en Bretagne.

Que va-t-il se passer maintenant pour les députés ?
 
Les  nouveaux élus ont une semaine pour faire leurs premiers pas au Palais-Bourbon. Jusqu’à vendredi à 19 h 30, ils sont accueillis un par un. A cette occasion ils procèdent à des formalités administratives et se voient remettre une mallette contenant des documents, tels que le règlement de l’Assemblée nationale, mais aussi des insignes: une écharpe tricolore, une cocarde à poser sur leur voiture, et un insigne porté lors des cérémonies publiques.
Les députés ne sont pas convoqués, ils viennent quand ils le souhaitent.
Les députés ont ensuite quinze jours pour procéder à d’autres démarches classiques : affiliation à la Sécurité sociale ou ouverture du crédit qui leur permettra de rémunérer leurs collaborateurs.

Le parti majoritaire, « la République en Marche » met l’accent sur la formation des nouveaux élus
 
La République en marche (LRM) organisera un séminaire de formation pour ses nouveaux députés le week-end des 24 et 25 juin. A cette occasion, le parti précisera aux députés le calendrier des réformes mais aussi la façon dont s’articuleront les relations avec le gouvernement, le parti, le groupe parlementaire… C’est également lors de ce séminaire que devrait être formellement désigné le président du groupe parlementaire LRM.
Le premier ministre Edouard Philippe devrait intervenir dans ce séminaire, et ensuite recevoir les élus par petits groupes, à Matignon.
 
La semaine prochaine, il s’agira d’élire le nouveau président ou la nouvelle présidente de l’Assemblée.
 
La rentrée formelle des députés aura lieu mardi 27 juin à 15 heures. Rangés par ordre alphabétique, les élus se réuniront pour la première fois lors d’une séance qui sera présidée par le doyen de l’Assemblée. Ensuite on procédera à l’élection du président, des vices présidents, on constituera les commissions. Cela va occuper les députés toute la semaine. Et le 4 juillet sera le grand jour : Le premier ministre Edouard Philippe devrait se rendre dans l’hémicycle pour procéder à son discours de politique générale, à l’issue duquel aura lieu le vote de confiance. Et là ce sera intéressant de voir si la confiance dépasse le nombre de députés de la majorité ; c'est-à-dire qu’on verra s’il y a des ralliements à droite ou à gauche.



 
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play