Aucun signe de passagers de l'avion d'Ab Aviation

océan indien
MOHELI
MOHELI ©Mayotte la 1ere
Plus de deux jours après le crash du Cessna Caravan, ni les corps ni le fuselage n’ont été retrouvés malgré les équipes de plongées qui ratissent la zone.

Les jours passent et l'espoir devient de plus en plus mince de retrouver des passagers vivants.

Les familles des victimes espèrent retrouver leurs corps pour entamer le deuil.

Un avion fait du survol dans la zone. Des équipes de plongeurs s’y relaient également depuis plusieurs heures pour l’instant en vain. La mer refuse encore de livrer ses secrets. Les plongeurs remontent les traces détectées de kérosène entre Djoiezi et Fomboni. Pourtant, les familles s’accrochent à l’espoir que les corps de leurs proches seront enfin retrouvés. Pour débuter leur deuil.

Un partenaire de Fly Zanzibar à qui appartient l’avion qui a crashé a fait le déplacement depuis la Tanzanie. Il est le père du copilote et l’oncle du commandant de bord

Cela fait plus de 48 heures que le tragique accident a eu lieu. Dans le pays, on se demande de plus en plus si la réaction des pouvoirs publics n’a pas été trop tardive.

En tout cas, il a fallu attendre le lendemain du crash pour que des plongeurs ratissent la zone à la recherche des corps et du fuselage.