Bacar Attoumani : « Il y a une organisation de ces individus, il faut que l’on sache qui est derrière tout ça »

zakweli
Bacar Attoumani, secrétaire départemental du syndicat Alliance Police
Bacar Attoumani, secrétaire départemental du syndicat Alliance Police 976 ©Mayotte la 1ere
Bacar Attoumani, secrétaire départemental du syndicat Alliance Police 976, était l’invité de Zakweli ce mardi

« Il y a une multiplication des violences partout dans l’île et des barrages de rue de manière concomitante » constate Bacar Attoumani.

Bacar Attoumani, secrétaire départemental du syndicat Alliance Police 976, était l’invité de Zakweli ce mardi

 

Selon lui, « il y a une forme d’organisation de ces individus. On occupe les gendarmes d’un côté, les policiers de l’autre côté. Face à cela notre stratégie reste la même : permettre aux Mahorais de se déplacer ».

Pour le syndicaliste policier « le caractère structurel  de ces violences urbaines nécessite davantage d’investissement dans les enquêtes. Il faut des écoutes téléphoniques. Il faut que l’on sache qui est derrière tout cela… Il y a peut-être un motif politique pour déstabiliser l’île ».

Par ailleurs, Bacar Attoumani réclame une nouvelle fois que l’administration permette aux jeunes fonctionnaires mahorais qui le souhaitent de rentrer, « il faut prendre en charge les familles, on a des fonctionnaires qui ont du mal scolariser les enfants ».