Ce samedi 19 mars, découvrez la finale des scènes ouvertes des artistes émergents de Mayotte

musique
Finale 2021 des scènes ouvertes
Finale 2021 des scènes ouvertes ©Mayotte la 1ère
La 2ème édition de la finale des Scènes ouvertes se déroulera ce samedi 19 mars 2022 sur le parvis de la salle de cinéma Alpa Jo. Un événement présenté par Youmna à suivre en direct sur la page de Mayotte la 1ère à partir de 19h00.

Créées par l’Office Culturel Départemental depuis 2019, les scènes ouvertes détectent les jeunes talents dans tous les domaines artistiques pour les accompagner dans la professionnalisation de leur passion.

Annice

Originaire de Madagascar, Annice vit depuis plus de 15 ans à Mayotte.
Auteure et interprète, en auto-production, elle éblouit la scène mahoraise depuis 5 ans maintenant. 

Depuis ses débuts, plusieurs opportunités, lui ont permis de montrer son talent puisqu'elle a participé en 2014 au concours de chant the Voice Mayotte en présence de Mr Bruno Berbères, directeur de casting de TF1. En 2016, elle représentait Mayotte à la Réunion au Trace Music Star où elle a pu rencontrer et échanger avec Dawala et Shin Sakai, une expérience qu'elle dit "inoubliable.

Habituée de la scène et des concours, Annice sera redoutable lors de cette finale.

Staco

Musicien atypique, Auteur, Compositeur et interprète, Staco a toujours aimé la musique. Influencé par son père musicien, qui lui a laissé cet héritage, Staco a fait ses premiers pas d’artiste musicien en 2007 en composant quelques morceaux avec des amis(es).

Il s’inspire d'artistes régionaux, tanzaniens entre autres et notamment le groupe Wasafi et également de ses ainés, pour les sonorités qui peuvent toucher son public et définir son style musical.

Grace à son entourage, sa volonté de réussir et son amour de la musique, StaCo trouve pleinement sa place d'artiste dans la catégorie "musique afro-urbaine" mahoraise.

Comment réussira-t-il à surprendre son public lors de ces scènes ouvertes? 

Massirou Song 

Fakri, Arnaud, Rambo, Soini, Mad et Alex forment le groupe Massirou Song. Un groupe qui nous vient tout droit de la capitale de l'ambiance: Chiconi.

Massirou Song est un groupe de talentueux artistes de diverses origines et cultures qui mélangent la percussion et d'autres instruments musicaux et qui s'inspirent de la musique du monde, de l'océan indien, de l'Afrique Terre Mère pour faire vibrer son public. 

Pour l'explication, leur nom de scène vient de Massirou qui veut dire « bon » en kibushi surtout dans le langage culinaire et « song » qui veut dire son en anglais.

Le nom du groupe est un moyen de revendiquer leur talent.

Nous sommes impatient de les redécouvrir sur scène.

Kueena

Originaire de Mayotte, Kueena est passionnée de chant depuis l’âge de 4 ans, elle s’inspire de Beyoncé, Mariah Carrey et bien d’autre afin d’aiguiser ces cordes vocales. C'est entre 15 à 17 ans qu'elle a pu participé à des scènes de quartier à Marseille avec un groupe de jeune, et c’est en 2014 qu’elle tente le pré-casting pour la nouvelle star, mais sans succès dû au stress et son manque de préparation. Démoralisé par l’échec, elle refusera l’invitation de Baptiste JUNG, collaborateur de Bruno BERBERES, Directeur du casting the Voice.

Ce sera en 2021 après une longue période de réflexion, et avec son mariage avec un producteur qu'elle decidera de refaire surface !

Merci à la providence de nous avoir ramené sur la scène locale cette voix en or.

Avec un mental dacier, Kueena annonce son prochain titre qui s'intitule « Dola dont cry » et nous la retrouvons dans les neuf finalistes des scènes ouvertes.

Samuel 

Samuel Maoulana, chanteur malvoyant est né en 1995 à l’île de la Réunion. Bercé par les rythmes du séga et du maloya. Il fait ses premiers pas dans la chanson à l’âge de 6 ans. 

Durant son adolescence, la flûte, le piano et la batterie étaient ses instruments favoris, il les laissera pour se consacrer entièrement au chant. Il s'essaie dans la variété française et le rap. En 2011, Samuel écrit la version rap de “je n’ai pas demandé à l’être”, ce premier essai dévoile son talent de chanteur.

Samuel côtoie le public mahorais lors du tour de l'île en fauteuil roulant en 2018. Il était l’invité d’honneur.

Depuis 2019, il est aussi animateur bénévole dans le milieu associatif et partage ses créations avec les jeunes de Kawéni village.

Faya Red

Créé en 2000, ce groupe de musique originaire de la commune de Chiconi a un style musical très atypique qui mélange rythme locale et musique urbaine. 

Faya Red revendique un message de partage entre les générations, les peuples et les cultures, ce qu’ils traduisent dans leur texte en shimaoré, kibouchi, français, anglais et même en espagnol.

Un style qui a déjà fait ses preuves auprès du public du festival Mila Tsika en 2012 et 2018

En 2020 le groupe est invité au festival les déferlantes de Valence pour représenter Mayotte.

Déjà connu pour ses concerts enflammés,  Faya Red  prépare son premier album afin de marquer de son empreinte le paysage musical Maoré et à l’international.

Un groupe talentueux à ne plus rater ce samedi sur cette scène.