Une cérémonie du 11 novembre sous le signe de la jeunesse

commémorations
11 novembre à Dzaoudzi/Labattoir
©Francetv
Le BSMA, Bataillon du service militaire adapté a été maître de cérémonie lors de la commémoration de l'armistice à Dzaoudzi ce matin
En l’absence du patron du détachement de la légion étrangère, le commandant militaire de Mayotte, c’est le  Lieutenant-colonel Dominique Bonte, Chef de corps du BSMA, bataillon de service miliaire  adapté, qui a été l’autorité principale de la cérémonie organisée dans le jardin de la mairie de Labattoir.
Lt colonel Bonté BSMA Mayotte
C'est le lieutenant colonel Bonte du BSMA, qui a été l'autorité militaire supérieure présente dans cette commémoration ©Francetv

C’est aussi l’occasion de mettre en avant la formation et l’insertion professionnelle des jeunes et rendre ainsi hommage au travail fait par cette unité installée à Combani, au centre de Mayotte de 28 ans.
L’officier précise que « ce genre d’anniversaire n’est pas organisée seulement en mémoire de nos anciens, le message doit être passé aux plus  jeunes de manière qu’ils puissent garder en mémoire le sacrifice de nos anciens. Il est important que ces jeunes soient présents à ce type de commémoration et non pas uniquement les anciens ».
Les anciens combattants et anciens militaires étaient bien présents, fideles au poste comme d’habitude.
Les anciens étaitent présents aussi
Les anciens étaitent présents aussi

Cette année, la cérémonie a aussi été marquée par la Marseillaise « chantée et jouée » par des collégiens de Doujani et leur professeur.  « Une prestation à la hauteur de nos anciens conclue Lieutenant-colonel Dominique Bonte.
Collegiens de Magombani
Jeunes collégiens de Mgomabani à Mayotte chantant la "Marseillaise" la main sur le coeur ©Francetv