Comores : 12 ans de prison pour Abdou Salami

océan indien
Abdou Salami
Abdou Salami ©FMComores
L’ancien gouverneur de l’île d’Anjouan, a écopé de 12 ans d’emprisonnement au terme d’un procès d’une journée devant la Cour de sûreté de l’Etat à Mutsamudu, Anjouan.

L’audience devant la Cour de sureté de l’Etat n’aura duré que quelques heures ce dimanche à Mutsamudu. Le verdict, lourd est sans appel. L’ancien gouverneur Salami Abdou a écopé de 12 ans de prison pour atteinte à l’unité nationale et participation à une insurrection. Une sentence qui a tout de même surpris son avocat, Me Mahamoudou Ahamada.

L’ancien gouverneur du parti Juwa élu en 2016 est arrêté en octobre 2018 suite une manifestation de contestation des réformes constitutionnelles menée par le pouvoir centrale. Salami Abdou nie catégoriquement les faits qui lui sont reprochés.

A l’audience de ce dimanche 20 mars, le président lui demande ce que fut son sentiment quand la manifestation a dégénéré en conflit armé opposant loyalistes et insurgés. Salami Abdou a répondu je cite : « J’ai un sentiment d’échec parce que notre objectif a été détourné et manipulé ». Et surtout, à plusieurs reprises, face aux questions du président, il a cité le nom de son ancien collaborateur Abdallah Mohamed.

Ses avocats ont demandé à plusieurs reprises à ce qu’il soit entendu en vain. Présenté comme l’homme de confiance de Salami, il fut nommé par Azali Assoumani, administrateur provisoire de l’île d’Anjouan en novembre 2018. Le bilan officiel l’affaire dite de la médina est de 3 morts. Avant d’être jugé ce dimanche 20 mars, Salami Abdou aura passé plus de 3 ans en détention provisoire.