mayotte
info locale

[Comores] 3 morts en Union des Comores après le passage de Kenneth

monde
Comores cyclone Kenneth
Ile de Ngazidja ce jeudi 25 avril 2019
C’est une catastrophe. Des scènes de chaos. Le cyclone tropical, Kenneth s'est éloigné des côtes comoriennes selon  la Direction Technique de la Météorologie des Comores. Mais avant cela, il a eu le temps de faire des ravages à la Grande-Comore, occasionnant 3 morts.
 
 En Union des Comores, on dénombre 3  morts,  selon le président de la république, Azali Assoumani qui s’est rendu en milieu de journée, ce 25 avril au siège de la Direction Générale de la Protection Civile, située à Moroni, la capitale.

Nous allons veiller à reconstruire notre pays, si les partenaires bi et multilatéraux nous proposent leur aide, c’est une bonne chose mais nous devons, nous d’abord relever ce défi ,

a-t-il par ailleurs ajouté.  

Même s’il vente encore beaucoup, la situation est loin d’être aussi dramatique que dans la soirée d’hier.


Et là c’est l’heure du bilan. Le passage de Kenneth a entrainé d’importants dégâts matériels. Des arbres déracinés, des poteaux électriques à terre entrainant l’absence d’électricité depuis plus de 24 heures. Le pire serait à craindre pour la fourniture électrique.  Mais aussi, les toitures de maisons envolées quand celles ci ne se sont pas écroulées.  Des champs entiers ont été également dévastés.  Dans l’ancien aéroport à Hahaya au nord de la capitale, d’importants dommages ont été enregistrés. Des routes sont encore bloquées à cause des arbres qui sont tombés.  Dans plusieurs localités côtières, des digues ont été détruites à cause de la puissance des vagues.
comores
©Mayotte la 1ere


 La population la plus vulnérable, celle qui habitait dans les maisons en feuille de  tôles a été sévèrement touchée.


Leurs habitations ont été démolies. Beaucoup  se trouvaient aujourd’hui encore  dans des foyers ou dans un hôtel à Moroni.  Un journaliste du journal d’Etat Al-watwan, du nom de Mohamed Youssouf a affirmé sur son compte Facebook qu’il y aurait «  600 déplacés à la Grande-Comore dont 475 pour la seule ville de Moroni ». Il faut des vivres, il faut de l’eau. Il faut des produits de première nécessité. Et les citoyens s’activent pour parer au plus urgent.  Les dons affluent afin d’aider les plus démunis. La société de télécommunication, Telma Comores a annoncé un don de produits de première nécessité afin de soutenir «  les familles sinistrées ».
Pour l’instant, les autorités comoriennes n’ont pas encore communiqué sur le bilan financier et matériel qui s’annonce désastreux. Les comoriens dans leur ensemble pensent déjà à l’après Kenneth, à moins de 10 jours du Ramadhan
 
Publicité