Comores : Les proches des victimes du crash d'AB Aviation demandent réparations

océan indien
Mohéli : poursuite des recherches 24h après le crash en mer, d'un Cessna Grand Caravan
Mohéli : poursuite des recherches 24h après le crash en mer, d'un Cessna Grand Caravan ©Faiza Soule Youssouf
Les différentes familles se sont exprimées face à la presse. Elles sont partagées entre la colère et la crainte qu’une enquête sérieuse ne soit pas effectuée pour connaitre les raisons de l'accident.

Près d'un mois après le crash, les familles des victimes ont tenu leur toute première conférence de presse. Elles sont partagées entre la colère et la crainte.

Les proches réclament une vraie enquête afin de déterminer les circonstances exactes de l'accident qui a eu lieu le 26 février près des cotes mohéliennes. 

Ces derniers temps, il a beaucoup été question d’indemnisation des familles des victimes.

Le 19 mars dernier, Ahmed Ali Bazi, Ministre des transports maritimes et aériens a suspendu l’agrément de AB Aviation. Des 14 occupants, un seul corps non encore identifié a été repêché au début du mois. Le fuselage n’a toujours pas été localisé.

Pour rappel, les autorités comoriennes ont annoncé l’arrivée du BEA français à maintes reprises, pour l’instant en vain.