Cop26 : « une insulte aux pays pauvres » pour Génération écologie

climat
cop26
©OM.1
Dans un communiqué, le parti génération écologie Outre-mer fustige les engagements pris à Glasgow lors de la Cop 26 qui s’est achevé ce weekend. Pour le parti écologiste, cette 26ème conférence sur le réchauffement climatique était une conférence pour « rien ou presque ».

Les contraintes pour limiter la hausse des températures à 1,5° sont jugées insuffisantes, pas de garantie pour l’aide aux pays pauvres et pas d’engagement d’envergure pour sortir de l’énergie fossile.  

Ces accords de la cop26 ne sont pas à la hauteur des enjeux estime génération écologie outre-mer, qui considère que « une insulte aux pays pauvres qui subissent de plein fouet » les effets du réchauffement climatique.

Réchauffement climatique causé à 80% par les pays du G20, grands pollueurs, en rejetant des gaz à effet de serre. Le parti parle d’urgence climatique absolue avec je cite « chaleur, méga-feux et inondations et montée des eaux dans les îles de l’océan-indien et du pacifique. 

Génération écologie se rappelle qu’en 2009, 100 milliards d’euros avaient été promis pour freiner le réchauffement climatique, au final, il faudra attendre d’ici 2025 pour espérer des actions.  

Les 196 pays réunis ont privilégié la croissance économique avant la sécurité de l’humanité et du vivant, c’est l’avis de génération écologie Outremer.