Covid-19 : un centre de dépistage d’urgence mis en place à l’aéroport de Pamandzi pour les voyageurs à destination de La Réunion et de la métropole

coronavirus
Les voyageurs faisant la queue devant l'un des stands de dépistage d'urgence à l'aéroport de Pamandzi
Les voyageurs faisant la queue devant l'un des stands de dépistage d'urgence à l'aéroport de Pamandzi ©CAB

La décision a été rendue publique dimanche en début d’après-midi : le retour des tests négatifs de moins de 72 heures si vous voulez vous rendre à La Réunion ou en métropole. Les passagers devant voyager ce lundi ont été pris de cours.

Les autorités ont pallié au plus pressé en mettant en place un centre de dépistage d'urgence à l'aéroport. On peut dire que le personnel soignant a été assez occupé depuis l’ouverture du centre de dépistage à 6 heures 30 à Pamandzi. Les voyageurs à destination de La Réunion et de la métropole sont obligés de présenter un test négatif à la Covid-19. Le résultat est demandé dès l’enregistrement ; le passager qui sera dans l’incapacité de présenter des résultats se verra refouler à l’embarquement. La mesure est entrée en vigueur dès hier (dimanche) minuit.

Un agent au centre de dépistage d'urgence à l'aéroport
Un agent au centre de dépistage d'urgence à l'aéroport ©CAB

Dès l’ouverture des stands situés dans le hall de l’aéroport, ils ont été pris d’assaut. Les autorités ont pu mobiliser différents acteurs, infirmiers libéraux, sapeurs-pompiers et la Croix-Rouge pour dépister les voyageurs. La préfecture qui estime être en mesure d’effectuer près de 500 tests par jour, histoire de prendre en charge le maximum de personnes. Le dispositif sera par ailleurs opérationnel jusqu’à dimanche.

Aéroport de Pamandzi, installation d'un centre de dépistage d'urgence
Aéroport de Pamandzi, installation d'un centre de dépistage d'urgence ©CAB

Dans le détail, la présentation du test négatif est obligatoire pour les vols entre la métropole et Mayotte, entre Mayotte et la métropole et entre Mayotte et la Réunion (mais pas de La Réunion vers Mayotte). La mesure entre en vigueur dès aujourd’hui et concerne les passagers de plus de 11 ans. A noter que tous les vols en provenance du Kenya seront suspendus à partir de ce mardi. Les passagers en provenance des Comores sont eux systématiquement dépistés.

C’est au regard du contexte sanitaire dans la région que ces mesures ont été prises et sont entrées en vigueur dès hier dimanche minuit. Jusqu’au 31 janvier, seuls les passagers pouvant justifier de motifs impérieux, d’ordre familial, professionnel ou de santé peuvent entrer sur notre territoire. Face à cette situation, le parlementaire Mansour Kamardine demande la mise en place rapide de la vaccination à Mayotte et un blocus afin d’empêcher toute entrée de kwassa kwassa sur le territoire de Mayotte.

Aéroport, test anti-génique pour les voyageurs à destination de La Réunion et la métropole
Aéroport, test anti-génique pour les voyageurs à destination de La Réunion et la métropole ©CAB

Les autorités rappellent par ailleurs que le coronavirus circule toujours à Mayotte. Elles en appellent au respect des gestes barrières, le port du masque et la distanciation physique pour limiter la propagation du virus sur le territoire.

Aux Comores, la situation sanitaire inquiète les autorités sur place

Aux Comores, la situation sanitaire inquiète les autorités sur place. Sur l’île de Mohéli des postes de surveillance ont été mis en place pour faire respecter les mesures qui tendent à contenir la propagation du coronavirus. Un dispositif qui tend également à empêcher tout départ vers les autres îles, d'où une surveillance accrue sur les plages de l'île.