Cyrille Hamilcaro en garde à vue pour son poste de chargé de mission au SIDEVAM

faits divers
Hamilcaro
La garde à vue a duré trois heures ce mardi matin.

L'ancien maire de Saint Louis, à La Réunion, a été auditionné sur son poste de chargé de mission au SIDEVAM. Un poste qu'il a occupé, un an, à partir du 18 octobre 2018.

Le 7 mai 2020, une enquête avait été ouverte, au coeur de l'entre deux tours des municipales, sur le recrutement et le salaire de Cyrille Hamilcaro au sein du SIDEVAM, présidé à l'époque par Assani Saindou Bamcolo, le maire de Koungou.

Son recrutement au sein de la structure avait questioné, en interne, après ses déboires avec la justice. Cyrille Hamilcaro a été condamné à une peine de dix mois de prison avec sursis, de 85 000 euros de dommages et intérêts et de cinq ans d’inéligibilité.

 

C'est la chambre régionale des comptes qui avait signalé son embauche. Elle avait perçu dans la signature du contrat de droit privé, un tour de passe passe pour contourner l'interdiction de l'ancien maire de Saint Louis d'occuper un emploi public suite à sa peine d'inéligibilité de cinq ans. La CRC s'interrogeait également sur les conditions très avatangeuses du contrat et sur son salaire élévé. Elle a noté par exemple, dans son rapport sur le SIDEVAM de février 2021, que "la création de postes à l’utilité discutable (assistants, chargés de mission) ont affaibli le syndicat."

Cyrille Hamilcaro pourrait se retrouver une nouvelle fois face au tribunal. La décision appartient au procureur.